Nordi Mukiele, un véritable piston né

31
août
2021

Posté par Malilon

Posté dans Allemagne / En affiche / Etranger / Flash FS

0 Comments

Parmi les joueurs français évoluant actuellement au RB Leipzig, on retrouve Nordi Mukiele, Christopher Nkunku, et Mohamed Simakan. Ces trois bonhommes jouent dans de bonnes conditions et ne manquent pas de temps de jeu. Ces conditions sont en réalité les promesses faites par le club aux jeunes pépites afin de les attirer dans un projet encore plus jeune que les joueurs eux-mêmes. Aujourd’hui, le plus expérimenté de ces joueurs français est Mukiele.

Un départ précoce

Le RB Leipzig a la réputation en Allemagne d’aller chercher un peu partout en Europe de jeunes espoirs afin de potentiellement leur permettre de finir leur formation sous les couleurs du club lipsien. Les scouts de la galaxie Red Bull sillonnent constamment le vieux continent pour recruter des joueurs destinés à progresser très rapidement. Repéré depuis ses premières bonnes performances en France, Nordi Mukiele finit par sauter le pas en 2018 et rejoint Leipzig où jouaient déjà à l’époque Ibrahima Konaté et Dayot Upamecano. Le jeune Mukiele s’intègre donc facilement grâce à eux. Le montant de son transfert s’élève au total à 16 millions d’euros.

Il rejoint alors immédiatement l’équipe première en tant que titulaire indiscutable pendant quelques semaines avant de connaître le banc au profit de Lukas Klostermann qui occupe à son tour le poste de latéral droit. Plus tard, au fil des mois, ce dernier trouve finalement ses repères dans l’axe de la défense afin de laisser Mukiele s’épanouir pleinement sur son côté droit. Ralf Rangnick n’hésite pas à complimenter son joueur et à le valoriser, comptant sur lui pour s’inscrire sur le long terme dans le projet lipsien. Après avoir évolué une année sous les ordres du légendaire Rangnick, le jeune défenseur français doit s’habituer à un nouveau coach d’exception en la personne de Julian Nagelsmann.

Une révélation en tant que piston droit

L’arrivée de Julian Nagelsmann à Leipzig redistribue les cartes et chaque joueur de l’effectif doit désormais refaire ses preuves afin de s’acclimater au jeu exigeant prôné par le jeune coach. Cherchant pendant de nombreuses semaines le système tactique optimal pour faire jouer idéalement son équipe, Nagelsmann finit par adopter un dispositif avec trois défenseurs centraux. Il choisit alors de positionner Nordi Mukiele sur le flanc droit en tant que piston. Ce rôle lui permet de contrôler seul son aile droite et de monter très haut quand cela s’avère nécessaire. Parfois, Mukiele se permet même le luxe de tirer au but.

Selon l’entraîneur du jeune latéral français, c’est son endurance qui fait toute la différence. Tyler Adams, par exemple, longtemps candidat au poste de piston droit, ne possède pas les mêmes qualités défensives que son coéquipier et ne parvient pas à enchaîner les allers-retours qui demandent une grande endurance. Il est donc évident que Mukiele a le profil exact pour assurer cette mission avec brio, lui qui a tendance à être extrêmement énergique et à parcourir plusieurs fois toute la longueur du terrain. En effet, les pistons de Leipzig sont dans une dynamique très offensive. Angeliño, le piston gauche de l’équipe, est même l’un des joueurs ayant le plus pris part à la construction des buts durant la saison dernière.

La palette complète de Mukiele

Nordi Mukiele peut se vanter de remplir le cahier des charges du latéral complet et polyvalent. Il possède toutes les qualités qu’un défenseur doit avoir en 2021. Tout d’abord, sa polyvalence lui permet d’évoluer en tant que latéral droit, mais également en tant que piston droit afin de participer aux tâches offensives. Pendant son passage à Leipzig, Julian Nagelsmann l’a essentiellement fait jouer dans ce rôle. Mais Mukiele peut également jouer dans l’axe de la défense et a d’ailleurs commencé sa carrière professionnelle en France en tant que défenseur central. Ses tacles précis et sa bonne lecture du jeu adverse lui permettent d’intercepter le ballon et d’interrompre la construction du jeu mis en place par ses adversaires.

Toujours concentré, il ne commet que rarement des imprudences et il est rare de le voir se faire surprendre. Son physique imposant lui donne d’importants avantages lors des duels aériens. Cela le laisse récupérer aisément les ballons en hauteur. Mukiele peut donc se montrer très utile lors des phases arrêtées, qu’elles soient offensives ou défensives. Le seul éventuel point qui pourrait être encore amélioré serait la réalisation de ses centres qui sont toujours légèrement imprécis. Il s’agit pourtant d’une qualité essentielle pour un joueur évoluant sur un couloir.

Quelle suite pour Mukiele ?

Aujourd’hui, le Bayern Munich et le Borussia Dortmund ont un même problème et c’est celui du poste de latéral droit. En effet, Benjamin Pavard ne parvient pas à convaincre sur le long terme en Bavière. Quant à Bouna Sarr, Julian Nagelsmann prouve par ses choix qu’il n’a plus sa place à Munich. Depuis le début de la saison, c’est Josip Stanišić qui évolue sur le côté droit de la défense mais il lui faut encore du temps pour se perfectionner à ce poste malgré ses bonnes performances. De plus, une arrivée à Munich serait pour Mukiele l’occasion de retrouver Dayot Upamecano, Marcel Sabitzer, ainsi que Julian Nagelsmann. Mais à Dortmund, le souci est encore plus grand.

Les supporters des Schwarzgelben se plaignent régulièrement des prestations de Thomas Meunier dont les performances ne sont pas rassurantes et qui se retrouve souvent dépassé par les événements. Il y a bien l’option du jeune et talentueux Mateu Morey. Malheureusement, celui-ci est actuellement éloigné des terrains pour une durée indéterminée à cause d’une blessure des ligaments croisés. Son état de forme lors de son retour n’est donc pas prévisible. Par conséquent, il est clair que les deux clubs allemands les plus ambitieux ont besoin d’un nouveau latéral droit solide et crédible. Mukiele, dont les compétences ne sont plus à prouver en Bundesliga, pourrait peut-être profiter de cette situation pour signer dans l’un de ces deux clubs. Cela lui permettrait par la même occasion de gagner en visibilité afin d’être éventuellement appelé en sélection nationale, là où le poste de latéral droit pose également problème depuis longtemps.

Ismaïl H.