La saison la plus aboutie de l’AJA depuis 10 ans ?

12
juin
2021

Posté par Pierre

Posté dans En affiche / Flash FS / France / Ligue 2

0 Comments
Capture écran de l'entrée du stade Abbé Deschamps depuis la route de Vaux (© Google Maps)

Sixième avec un total de 62 points gagnés, il y a bien longtemps que l’on avait plus vu l’AJ Auxerre aussi haut dans le classement. En finissant à deux points de la cinquième place et à trois points de la quatrième place, le club icaunais aura joué jusqu’à la dernière journée et, pour la première fois, une place pour les play-offs d’accession à la Ligue 1.

Ce n’est que la quatrième fois depuis la descente en Ligue 2, que le club icaunais termine dans la première partie du classement, faisant mieux qu’en 2015-2016 avec une huitième place obtenue à la fin de la saison – ainsi qu’une finale de Coupe de France jouée face au PSG (défaite 0-1).

Le moment est venu de faire un retour sur cette saison 2020-2021.

Un important mercato estival

Au cours du mercato, le club a enregistré huit arrivées ; il n’y en aura pas d’autres cette saison.

Dès le départ, l’AJA a annoncé les prolongations de contrat de Birama Touré (2 ans + 1 an en option), d’Hamza Sakhi et d’Alexandre Coeff – jusqu’en 2023 ; Kryss Chapelle qui jouait avec l’équipe B est devenu pro (1 an + 2 ans en option). La première recrue de l’intersaison est Kévin Fortuné, qui n’avait plus de club depuis son départ du club du Tractor FC et, qui avait déjà joué en Ligue 2 au RC Lens et à Troyes. Par la suite, l’AJA a annoncé les arrivées de trois défenseurs : Alec Georgen (3 ans) en provenance d’Avranches (National 1), Gautier Lloris (2 ans) de Nice et Jubal Junior (3 ans + 1 an en option) qui jouait au Portugal au Vitoria Setubal. Matthias Autret (3 ans) et Gauthier Hein (3 ans), FC Metz, sont venus pour renforcer le milieu de terrain ; enfin, Yanis Merdji était de retour après son prêt au Mans durant la deuxième partie de la saison (2019-2020).

Pour le poste de gardien de but, Donovan Léon (pour les trois prochaines saisons) a fait son retour dans son club formateur après son départ du Stade Brestois 29. Nicolas Mercier, qui jouait avec les U19 ainsi qu’avec l’équipe B, est devenu le 200ème joueur formé au club à devenir professionnel. Quelques jours après, c’est le défenseur central, arrivé pour jouer en équipe B, Paul Joly qui est devenu professionnel à son tour.

Dans le même temps, le club a enregistré les départs de Mathieu Michel (Chamois Niortais FC), Zacharie Boucher (Aris Salonique), Mohamed Yattara (Sichuan Jiuniu), Mickaël Barreto (AC Ajaccio), Eddy Sylvestre (fin de prêt OGC Nice), Yanis Merdji (Berrichonne de Châteauroux), Dejan Sorgic (FC Lucerne), Jordan Adéoti (Sarpsborg (Norvège) puis Annecy (N1)), Abdoul Ba (MC Oujda (Maroc)), Ji Xiaoxuan (prêté au Qingdao FC), Bendjaloud Youssouf (Le Mans) ont tous quittés le club. Le départ de Serge-Philippe Raux-Yao (AJ Auxerre B) vers le club satellite de l’AS Monaco, le Cercle Brugge a également surpris. En effet, un an auparavant, Serge-Philippe Raux Yao était devenu pro (1 an avec une option de prolongation pour deux autres années). Le club a annoncé avoir « activé l’option pour les deux autres années » et informer le joueur. Au final, les deux clubs se sont entendus pour qu’une indemnité de transfert soit versée au club icaunais.

La préparation estivale

Quelques jours (2 juin) avant la reprise de l’entraînement prévue le 29 juin, l’AJA a appris le décès de son président historique, Jean-Claude Hamel à l’âge de 91 ans. Quelques jours auparavant, l’AJA avait également appris le décès de l’un des ses anciens joueurs, Fabrice Lepaul dans un accident de la route. Le 9 août, le nom de Jean-Claude Hamel a été donné au centre de formation auxerrois. Le 20 octobre dernier, l’ancien gardien formé au club, Bruno Martini est décédé une semaine après avoir eu un arrêt cardio-respiratoire. Le club leur a rendu hommage en rappelant qu’ils « avaient marqué l’histoire du club ».

Après une semaine de stage de préparation organisé à Munster – fin juin, l’AJA dispute six matchs amicaux (contre Epinal, Red Star, Créteil, Le Mans, et Orléans). Une septième et dernière rencontre avait été également prévue au stade Abbé Deschamps – d’abord face à l’AS Nancy Lorraine puis face aux Girondins de Bordeaux mais ce dernier match a été annulé après qu’un membre du staff technique auxerrois ait été testé positif à la Covid. Les résultats sont un match nul 1-1 contre Orléans (Autret), des victoires contre Epinal (2-0 (Touré et Hein)) ; 2-1 face au Red Star (Le Bihan et Begraoui) ; 3-0 contre Créteil (Souprayen, Camara, Begraoui) ; 3-2 face au Mans (Sakhi, Camara et Begraoui).

La Coupe de France et le Championnat

C’est une saison un peu particulière qui vient de se terminer. Habituellement, le championnat de Ligue 2 compte deux fois 19 journées. Hors cette année, jusqu’à la trêve de fin d’année 2020, il y a eu 17 matchs – les deux derniers matchs de la phase aller du Championnat se sont joués début janvier. Le premier match de reprise coïncide avec un match de Coupe de France pour les 32ème de finale de la compétition. Quand, habituellement les clubs de Ligue 2 commencent la Coupe de France en Novembre – il faut attendre la deuxième quinzaine de Janvier pour voir les 20 clubs de Ligue 2 commencer cette compétition. Le tirage au sort donne le voisin troyen comme adversaire de l’AJA. François Bellugou permet au club auxerrois de s’imposer sur le plus petit des scores.

Le deuxième match de Coupe de France voit, une nouvelle fois, Auxerre accueillir le match. Cette fois-ci, c’est un club de Ligue 1, l’OM. Avec un but de Bamba Dieng et un deuxième de l’attaquant argentin Dario Benedetto, le club phocéen se qualifie pour le tour suivant de la Coupe de France.

À la fin du mois de juillet, le nouveau maillot domicile est présenté. Il n’est pas sans rappeler le maillot porté lors de la saison historique 2009-2010 qui avait vu les Auxerrois finir sur la troisième marche du podium. Et comme si, ce n’était pas ‘ »suffisant », pour la première journée de Championnat, Auxerre reçoit le FC Sochaux-Montbéliard et comme en 2009 *(Auxerre avait perdu ce match sur le score d’un but à zéro avec un but de Vaclav Sverkos juste avant la mi-temps), Auxerre perd ce match, cette fois-ci sur le score de 2-0.

Jean-Marc Furlan opte pour un nouveau schéma tactique le 4-1-4-1 dès la deuxième journée.

33 points. Tel est le bilan comptable de l’AJA après 19 journées. Si l’on regarde dans le détail, Auxerre a gagné 9 matchs, fait 6 matchs nuls et a perdu 4 matchs (Sochaux, Clermont, Toulouse et Guingamp).

Le début de saison est un peu « irrégulier » puisque le club enchaîne successivement défaite et victoire jusqu’à la neuvième journée lors de laquelle, pour la première fois de la saison, Auxerre fait match nul (2-2) contre Rodez Aveyron Football. À deux reprises, Auxerre parvient à remporter deux matchs de suite : tout d’abord entre la J10 (succès 2-1 contre Amiens) et la J11 (succès 0-3 contre le Paris FC) puis lors des matchs contre Pau (2-1) à l’occasion de la 16ème journée et lors du match suivant contre Dunkerque (0-1).

En seconde partie de Championnat, le bilan comptable est de 29 points. Auxerre a gagné 7 matchs, fait match nul à 8 reprises et a perdu 4 matchs (Troyes, Clermont, Rodez et Pau). Sur cette deuxième partie de saison, entre la 27ème journée (défaite contre Rodez (0-1)) et la victoire contre Niort (0-4), Auxerre a fait match nul à 4 reprises – perdant 4 points dans des matchs durant lesquels Auxerre a mené, par deux fois, au score ; ces points perdus auraient peut-être pu faire la différence après la 38ème journée. Durant le mois de mars, Axel Ngando s’est blessé, ce qui a permis à Gauthier Hein d’être titularisé jusqu’à la fin de la saison.

Lors des deux journées suivantes, Gautier Lloris marque 3 buts (un doublé contre Niort (victoire 4-0) et un contre Nancy (3-2)). Lors de l’avant-dernière journée, Auxerre reçoit Grenoble et manque l’occasion de doubler à la fois son adversaire et le Paris FC quand, dans le temps additionnel, Brice Maubleu arrête le pénalty de Gauthier Hein – après avoir stoppé celui de Mickaël Le Bihan lors de la 19ème journée de Ligue 2. C’est, donc, lors de la dernière journée que tout va se jouer pour savoir quelles seront les deux équipes (Grenoble Foot 38, Paris FC, ou l’AJA) qui vont disputer le premier match des plays-offs.

Match à trois équipes pour deux places en plays-offs

Comme il y a onze ans, c’est sur la pelouse du stade Auguste-Bonal du FC Sochaux-Montbéliard que tout va se jouer pour l’AJA. Si, à l’époque, le club bourguignon avait réussi à finir sur la troisième marche du podium de la Ligue 1 et qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions ; cette fois-ci, « l’enjeu n’est pas le même ».

L’équation est simple : si l’AJA remporte son match et qu’une des deux équipes qui la devance au classement (Grenoble Foot 38 et le Paris FC), a un résultat qui ne lui serait pas favorable alors l’AJA peut espérer jouer les barrages de promotion pour la Ligue 1 en finissant 4e ou bien 5e.

Samedi 15 Mai 2021. 20 h. Le coup d’envoi de la dernière journée a été donné sur l’ensemble des dix terrains.

L’AJA se procure plusieurs occasions, sans toutefois, parvenir à marquer le premier but. Et juste avant la mi-temps (43e), Bryan Lasme ouvre le score. Cinq minutes après le début de la seconde mi-temps, Gauthier Hein égalise sur une reprise de volée après une action sur le côté droit de l’attaque bourguignonne. Cinq minutes après l’égalisation, Bryan Lasme marque le deuxième but pour le FC Sochaux-Montbéliard. Rémy Dugimont égalise à 2-2 à la 61′ avant qu’il ne marque le troisième et dernier but de la saison, trois minutes plus tard (64′).

Malgré une ultime victoire (2-3), l’AJ Auxerre termine à la sixième place, puisque les équipes de Grenoble (1-0 contre Rodez) et du Paris FC (3-0 contre Chambly) se sont toutes les deux imposées ; c’est son meilleur classement depuis près de 10 ans.

Y a-t-il des regrets à avoir au vu de la saison ?

Une fois la saison terminée, il est facile de se dire que si tel ou tel résultat avait été différent – par exemple un succès au lieu d’un match nul – alors le classement aurait pu être tout autre. Et s’il on part de cette idée alors oui, on peut dire, qu’il peut y avoir des regrets quand on voit le classement final.

En effet, à de nombreuses reprises : le match aller contre Rodez (2-2 – match durant lequel Mickaël Le Bihan a loupé son pénalty) les deux matchs contre Grenoble (2-2 après avoir mené 2-0 et après avoir loupé le 3-0 sur pénalty à l’aller) et 1-1 au match retour au cours duquel Gauthier Hein a vu son pénalty être arrêté par Brice Maubleu ; le match retour contre Valenciennes (2-2 ou encore une fois l’équipe menait 2-0 avant que Valenciennes revienne à 2-2), les deux matchs face au Havre 1-1 (à chaque fois), le match retour contre Amiens (avec une égalisation d’Amiens en toute fin de partie), le match aller contre Caen, avec – là encore – une égalisation en toute fin de partie de Caen, peuvent laisser quelques regrets au club.

Toutefois, jamais depuis sa descente en Ligue 2, l’AJ Auxerre, n’avait fini aussi bien classé. Et, pour la première fois depuis plusieurs saisons, Auxerre n’a pas eu à jouer le maintien jusqu’à la dernière journée. C’est pour cela que l’on peut parler d’une saison presque aboutie.

Et maintenant ?

Fin janvier, l’AJ Auxerre a annoncé qu’un quatrième club en Chine – le Huazheng FC – était devenu partenaire avec le club.

Déjà annoncé il y a trois ans, le projet de musée à Auxerre a de nouveau été évoqué le 25 mars. En effet, Delphine Martin, journaliste à France Bleu Auxerre a publié un article dans lequel le directeur général du club Baptiste Malherbe, a été interrogé quant au fonctionnement de ce musée. Baptiste Malherbe a expliqué qu’il s’agirait d’un musée qui serait présent à divers endroits au sein du stade et qui présenterait différents sujets.

Au lendemain du match nul 0-0 face au Stade Malherbe de Caen, le journal L’Equipe publie un article dans lequel on apprend le renvoi du président Francis Graille et la nomination de James Zhou – propriétaire du club – en tant que président du club. James Zhou a expliqué, dans une interview pour le journal l’Yonne Républicaine (4 mai) pour quelles raisons, il avait décidé de ces changements. Toutefois, Francis Graille ne quitte pas totalement le club puisqu’il a accepté de faire partie du Conseil d’administration du club. Par contre, il n’est pas certain que Cédric Daury (directeur sportif et entraîneur à deux reprises de l’équipe première) reste au club. La semaine suivante, James Zhou a été nommé nouveau président du club.

Plusieurs médias ont annoncé que le budget de cette saison serait de 15 millions d’euros soit une diminution de 5 à 6 millions d’euros par rapport à cette saison.

D’un point de vue sportif, deux joueurs qui jouent avec l’équipe B sont devenus professionnels également. Tout d’abord, Théo de Percin est le troisième gardien. Son contrat pro a une durée de trois ans (2024). Ensuite, c’est l’attaquant, de l’équipe B d’Auxerre, Mohamed Ben Fredj qui est arrivé lors de la dernière intersaison en provenance de l’équipe B de Marseille et qui a joué quelques minutes en fin de match contre Pau qui est devenu pro. Son contrat pro a une durée de deux ans (2023). Par la suite, l’AJA a annoncé deux prolongations jusqu’en 2024 pour deux joueurs formés au club. Tout d’abord, il s’agit du gardien de but Sonny Laiton et dernièrement, c’est le défenseur gauche, Kenji Van Boto qui a prolongé son contrat.

Dans le même temps, Mickaël Le Bihan – auteur de 19 buts cette saison – a quitté le club pour rejoindre le DFCO. Samuel Souprayen a également annoncé son départ du club trois ans après son arrivée à Auxerre.

Nicolas Fillon, journaliste à France Bleu Auxerre a également publié un article (en date du 19 mai 2021) dans lequel, on apprend quels sont les joueurs qui pourraient peut-être venir à Auxerre durant cette intersaison.

L’été promet encore une fois d’être mouvementé du côté de l’Yonne. Cela pourrait-il permettre au club de jouer les tous premiers rôles en Ligue 2 ?

Réponse dans quelques mois…

Leonidas