Swansea City, qui es-tu ? [2/8]

16
février
2015

Posté par Potatotohs

Posté dans Edito / En affiche / Flash FS / Premier League

1 Comment

Welsh Premier League

 Welsh_Premier_League_Logo

 Le modeste sponsor actuel de la Welsh Premier League (le nom est en gallois)

 

C’est l’un des championnats nationaux les plus récents du monde. Jusqu’en 1992, les clubs gallois peuvent être dans deux positions distinctes : soit ils évoluent dans les championnats anglais, soit ils évoluent dans des championnats gallois uniquement régionaux. C’est sous la pression des nations-membres de la FIFA qu’il a fallu se résoudre à créer un championnat national gallois.

La IFAB, organisation qui décide des règles du football, a une composition et un système de votes très précis. En effet, la FIFA a 4 voix et les fédérations composant le Royaume-Uni, lieu de naissance du football, ont une voix chacune. Alors les autres nations membres de la FIFA, principalement africaines et asiatiques, ont soulevé le fait que le Pays de Galles avait une voix et une équipe nationale mais pas de championnat national, contrairement à l’Angleterre, l’Écosse et l’Irlande du Nord.

 

alun evans

Alun Evans avait tout pour devenir Président de la CAF

 

Alun Evans, le Secrétaire Général de la fédération galloise de football, est à l’origine de ce championnat gallois. Il officialise le projet en octobre 1991. Le Pays de Galles justifie ce retard énorme par le manque de voies de communication criant dans le pays. Il est extrêmement compliqué de relier le nord au sud du territoire par la route.

Et, quatre mois après, c’est en Angleterre que ça bouge : la Premier League est créée. Autant dire que l’été 1992 s’annonce mouvementé pour la plupart des clubs au Royaume-Uni…

Du côté anglais, tous les clubs sont promus à la division supérieure puisque la Premier League ne remplace rien : il s’agit d’une toute nouvelle division qui vient s’ajouter au-dessus de celles déjà existantes. De ce fait, les clubs de division 1 passent en Premier League, les clubs de division 2 passent en division 1, et ainsi de suite.

Côté gallois, certains clubs des divisions régionales de la fédération ont pu intégrer la première Welsh Premier League de l’histoire. Mais c’est une toute autre histoire pour les clubs gallois évoluant dans le système anglais…

 

bale

Gareth Bale, né à Cardiff, n’a jamais joué le moindre match professionnel sous un maillot gallois

 

Il faut d’abord citer les cas des meilleurs clubs gallois de l’époque : Cardiff City, Wrexham et Swansea City. Les trois clubs, qui évoluaient dans les 4 premières divisions anglaises, se sont vu proposer de rejoindre la Welsh Premier League. Finalement, ils ont tous les trois souhaité rester dans le système anglais et n’ont pas été poursuivis pour cela.

Mais la fédération a été beaucoup plus dure pour 8 autres clubs. Ces 8 autres clubs, qui évoluaient à un niveau inférieur à la 4ème division anglaise, ont reçu un dilemme illégal qui peut passer pour du chantage pur et simple, car ils n’ont pas eu la chance des trois clubs cités plus haut.

En effet, contrairement au top 3 gallois, la fédération leur a expressément demandé de rejoindre le système gallois. S’ils refusent, ils auront interdiction de jouer leurs matchs à domicile sur le territoire gallois. Bien sûr, les 8 clubs ont fait appel de la décision. Alors la fédération a revu son jugement… très très légèrement.

L’un des 8 clubs, Merthyr Tydfil qui évoluait en 5ème division anglaise à l’époque, a été autorisé à rester dans le système anglais tout en jouant ses matchs au Pays de Galles. Par contre, les 7 autres clubs n’ont rien obtenu. Le dilemme tenait toujours : soit ils intégraient la Welsh Premier League, soit c’était l’exil pour eux (d’où le surnom des « exilés » qui sera donné à Newport).

Bangor City et Newtown ont accepté la proposition de la fédération et ont intégré la Welsh Premier League. Rhyl a aussi accepté cette proposition, mais trop tard pour intégrer le championnat national ! Ils ont donc intégré le système gallois, mais dans une division régionale.

Quant aux 4 autres clubs, ils ont d’abord refusé la proposition et accepté la sentence : l’exil. Barry Town a joué à Worcester mais, l’été suivant, le club a cédé et a finalement intégré le nouveau système gallois.

 

newport

Newport County fête une victoire judiciaire !

 

Caernarfon, Colwyn Bay et Newport County se sont exilés et ont joué leurs matchs à domicile à respectivement 160, 93 et 90 kilomètres de chez eux. Les trois clubs ont fait appel devant la Haute Cour de justice anglaise, la plus haute des juridictions. Et c’est seulement 3 ans plus tard que celle-ci donnera raison aux trois clubs. Ils obtiennent enfin le droit de jouer à domicile sur les terres galloises tout en évoluant dans le championnat anglais. Malheureusement, après de mauvais résultats consécutifs, Caernarfon s’est résout à rejoindre le championnat gallois.

Aujourd’hui, la Welsh Premier League compte 12 clubs et est l’un des championnats les plus mal classés de l’UEFA. Et d’ailleurs, elle compte un club basé en… Angleterre. Il s’agit des New Saints, club gallois fortement impliqué dans le football gallois depuis le XIXème siècle. C’est un club qui s’est installé en Angleterre à Oswestry en fusionnant avec le club de la ville : Oswestry Town, qui connaissait des problèmes financiers au cours des 20 dernières années. Il a tout de même fallu une décision de l’UEFA pour que le club soit autorisé à continuer à jouer en Welsh Premier League… On en faisait pas autant pour les clubs gallois, non ? L’ironie du sort, c’est que ce club basé en Angleterre est le plus titré de l’histoire du championnat gallois.

En fait, si la création d’un nouveau championnat n’a pas dérangé Swansea City, on remarque que tout le monde n’a pas eu cette chance !

 

 

La suite demain…

 

Fabien.F