Southampton, qui es-tu ?

30
octobre
2014

Posté par Anthony G.

Posté dans Angleterre / Edito / En affiche / Flash FS

0 Comments

C’est le nouveau club anglais à la mode. Depuis le début de la saison 2013-2014, Southampton ne cesse de surprendre au niveau national et désormais au-delà puisqu’on commence à être intrigué par ce club en France, grâce notamment à l’un de ses piliers, Morgan Schneiderlin, invité surprise dans le groupe convoqué par Didier Deschamps pour la Coupe du Monde.

Mais comment marche ce club ? Comment s’est construit Southampton ? Pour le savoir, il faut remonter bien avant 2013-2014…

 

Avant-propos

 dell

The Dell, ancien stade de Southampton FC

 

Fondé en 1885, Southampton est l’un des clubs anglais les plus anciens. Basé dans le sud de l’Angleterre, il se confronte localement à Porstmouth, rival historique du club. Le club a joué pendant plus de 100 ans au Dell (voir photo), mais a déménagé en 2001 au St Mary’s Stadium. L’ADN du club, c’est la formation. Lors de la dernière décennie, Southampton a vendu des joueurs comme Gareth Bale, Theo Walcott ou encore Alex Oxlade-Chamberlain. D’autres noms sont récemment venus enrichir cette liste.

2 points. C’est ce qu’il avait manqué à Southampton pour se maintenir en Premier League à l’issue de la saison 2004-2005. Commence alors un séjour de 4 saisons en championship, mais encore une fois le club ne tiendra pas et finira 23ème du championnat en 2009, étant ainsi relégué en League One (D3 anglaise). C’est alors que le tournant arrive.

En Avril 2009, quelques semaines avant la relégation en D3, le club s’était vu infliger une pénalité de 10 points, jugée injuste par les propriétaires du club. Étant donné que Southampton a été relégué sans même compter la pénalité, la ligue a décidé de reporter les 10 points de pénalité à la saison suivante, une division en-dessous. Le sort s’acharne.

 

markus liebherr

Markus Liebherr (propriétaire) et Nicola Cortese (président)

 

Le club est à vendre et c’est Markus Liebherr, un riche homme d’affaires suisse, qui achète le club via une société lui appartenant. Celui-ci ne perd pas de temps et décide de limoger le staff responsable de la descente en D3, et de le remplacer par un staff mené par Alan Pardew, aujourd’hui célèbre dans le football anglais. Nicola Cortese, banquier italien, prend le club en charge en tant que Président.

Pour démarrer la saison de la meilleure des manières, Pardew a obtenu des fonds pour recruter. C’est ainsi que Rickie Lambert et José Fonte, bien connus aujourd’hui, sont arrivés au club où un certain Morgan Schneiderlin jouait déjà depuis 2008. Il est aujourd’hui le joueur le plus ancien du club puisque cela fait maintenant 6 ans qu’il porte les couleurs des Saints.

 

 

L’ère Cortese-Adkins

 Southampton v Wigan Athletic - Premier League

 Nigel Adkins (manager, 2010-2013)

 

Finalement, malgré la pénalité de 10 points, Southampton obtient une honorable 7ème place, aux portes des barrages pour la montée en Championship. Malheureusement, pendant l’été 2010, Markus Liebherr, propriétaire du club, décède d’une crise cardiaque. Mais le club continue à vivre. Quelques jours plus tard, Alan Pardew est limogé et remplacé par Nigel Adkins, l’actuel manager de Reading depuis 2013. C’est lui qui obtiendra le Graal d’une remontée en Championship à l’issue de cette saison 2010-2011.

L’anglais va garder les rênes du club et, en seulement une saison, Southampton retrouve la Premier League après une 2ème place de Championship, ainsi qu’un titre de meilleur buteur du championnat pour le célèbre Rickie Lambert.

Evidemment, les choses deviennent plus compliquées en Premier League pour Nigel Adkins. Après une première partie de saison très moyenne qui ne concordait pas avec l’investissement important du promu sur le marché des transferts, le manager anglais est limogé alors que le promu est encore 15ème.

Il est remplacé par l’argentin Mauricio Pochettino…

 

 

L’ère Cortese-Pochettino

pochettino

 Mauricio Pochettino (manager, 2013-2014)

 

Le nouveau manager argentin finit bien la saison 2012-2013 puisque le club se maintient à la 14ème place de Premier League, et commence même à faire plaisir à ses supporters du St Mary’s Stadium. Et pour préparer la saison 2013-2014, le coach va tenter de mettre en place un tout nouvel état d’esprit à Southampton, ainsi qu’une nouvelle philosophie de jeu qui va surprendre l’Angleterre.

En recrutant Wanyama, Osvaldo ou encore Lovren, le club dépense beaucoup d’argent et montre qu’il n’est pas prêt de redescendre en Championship. De plus, le centre de formation est très performant. Alors que Luke Shaw commence déjà à se révéler, on note aussi les explosions de Calum Chambers ou Sam Gallagher.

Le club ne lâche pas ses satisfactions de la saison précédente. Adam Lallana ou encore Jay Rodriguez restent au club et s’apprêtent à faire la meilleure saison de leur carrière sous les ordres de Pochettino. Car il s’agit d’un véritable succès. Le 4-2-3-1 original et surtout offensif de Pochettino fait ses preuves et révèle tous ses joueurs.

 

L’équipe-type de Southampton 2013-2014 :

 

SOUTH 2013

 

 

Sur le papier, cette équipe représente près de 20 millions de livres (25 millions d’euros) avec Cork, et 30 millions de livres (38 millions d’euros) avec Wanyama. L’équipe (avec Cork) présentée ci-dessus comporte 3 joueurs formés au club (Chambers, Shaw, Lallana) ainsi que 3 joueurs déjà présents dans les divisions inférieures (Fonte, Schneiderlin, Cork). Le banc comportait également beaucoup de joueurs formés au club.

On notera aussi un temps de jeu conséquent pour Clyne ou encore Ward-Prowse, tous les deux devenus titulaires depuis (voir ci-dessous).

 

 Rickie Lambert Southampton

Rickie Lambert, buteur emblématique du club

 

C’est principalement sur le plan du spectacle que Southampton a impressionné en 2013-2014. Peut-être que le club aura manqué un peu d’efficacité car, même en produisant du beau jeu, le club ne s’impose pas comme l’une des meilleures attaques du championnat. Pourtant, trois saints ont terminé dans le top 20 des buteurs du championnat : Jay Rodriguez (15 buts), Rickie Lambert (13 buts) et Adam Lallana (9 buts).

Le club n’a pas beaucoup été touché par les blessures, ce qui est un autre atout. Malgré tout, la terrible nouvelle de la grosse blessure de Jay Rodriguez à 4 journées de la fin du championnat est venue gâcher ce point positif. L’international anglais, meilleur buteur du club en 2013-2014, a raté la Coupe du Monde et n’est, à l’heure actuelle, toujours pas revenu à la compétition. Cela fait maintenant 7 mois.

Le Southampton de Pochettino marche donc très bien en championnat, mais c’est en coulisses que le bât blesse. A partir de décembre 2013, le Président italien Nicola Cortese se fait de moins en moins présent au club. Mais sa décision n’est communiquée qu’à la mi-janvier : il démissionne. Et s’il part, c’est à cause de sa remplaçante !

 

Pour comprendre le départ de celui qui a fait monter le club de la League One à la Premier League, il faut remonter 6 mois en arrière. Des rumeurs de départs existaient déjà. D’ailleurs, le manager Mauricio Pochettino avait souligné l’importance du Président et il avait envisagé un départ si celui-ci partait. A l’époque, Nicola Cortese réclamait une position claire de la part de la propriétaire héritière du club, Katharina Liebherr, fille de Markus.

 

 ???????????????????????????????????????????????

Katharina Liebherr, propriétaire héritière du club

 

Selon la BBC, l’italien avait déjà tenté de démissionner en octobre 2013, alors que le club était à la 3ème place du championnat. Il était en désaccord avec Liebherr qui voudrait vendre le club au plus vite. Finalement, il part à la mi-janvier. C’est alors que les journaux s’enflamment autour de Southampton. Pochettino va-t-il partir également comme il l’avait sous-entendu ? Les joueurs peuvent-ils aussi partir ?

C’est dans une lettre ouverte que Katharina Liebherr, devenue Présidente intérimaire, explique qu’elle a entièrement confiance en Pochettino et que les joueurs ne sont pas à vendre. Elle regrette le départ de Cortese et cherche un remplaçant. Le coach argentin confirme et tient à respecter son engagement envers le club et les supporters.

 

krueger

Ralph Krueger (Président 2014-????)

 

Il faudra attendre 2 mois pour que Liebherr trouve un nouveau Président à sa convenance. Il s’agit de Ralph Krueger, un ancien joueur de hockey canadien. Il a pour but de ramener une certaine stabilité au club et de convaincre les supporters qu’il n’est pas à vendre.

Mais à la fin de la saison, de nombreux départs sont à noter. En plus du manager Mauricio Pochettino, le club vend ses jeunes Luke Shaw et Calum Chambers, ainsi que d’autres cadres tels que Dejan Lovren, Adam Lallana et Rickie Lambert au cours du mois de juillet. Cela représente 105 millions de livres (132 millions d’euros) de ventes.

 

 

L’ère Krueger-Koeman

koeman 2

Ronald Koeman, manager (2014-????)

 

Dans le même temps, le club a fait signé Ronald Koeman, manager néerlandais, qui emmène Graziano Pellè dans ses valises pour 8,8 millions de livres (11 millions d’euros). Il décide de recruter Dusan Tadic, toujours en Eredivisie, pour 12 millions de livres (15 millions d’euros). C’est beaucoup moins que les ventes, d’autant que les autres nouveaux joueurs annoncés ne sont que prêtés (Bertrand, Taïder).

Les rumeurs de vente du club repartent alors. Tout cela fait dire à la BBC qu’il ne manque plus que les départs de Schneiderlin et Rodriguez pour engranger assez d’argent et vendre. Mais le Président Krueger monte au créneau et annonce le 29 juillet que ces deux joueurs ne partiront pas et que le club n’est pas à vendre non plus.

 

Capture

 

L’annonce de la non-vente de ces deux joueurs n’aura pas fait que des heureux, à commencer par l’un des principaux intéressés. Le français Morgan Schneiderlin avait laissé aller son mécontentement sur Twitter suite à une réunion avec les dirigeants du club : « 6 ans d’un incroyable voyage #saintsfc DETRUITS en 1 heure !!! »

Mais pour prouver sa bonne foi, Ralph Krueger va s’activer sur le marché des transferts et investir comme promis. Lassés du polonais Artur Boruc, les Saints vont s’offrir Fraser Forster, gardien du Celtic et surtout international anglais, pour 11 millions de livres (14 millions d’euros). Pour compenser le départ de Lovren, le défenseur roumain Florin Gardos signe pour 6 millions de livres (7,5 millions d’euros) et Toby Alderweireld, finaliste de la Ligue des Champions avec l’Atlético Madrid, arrive en prêt.

En attaque, le club se renforce encore. Après les arrivées de Pellè et Tadic, il dépense encore plus d’argent pour faire venir Shane Long (Hull City) et Sadio Mané (RB Salzbourg) pour un total de 26 millions de livres (33 millions d’euros). Et, comme annoncé, Morgan Schneiderlin et Jay Rodriguez n’ont pas quitté le club. Le français, après avoir rencontré le nouveau manager, a accepté de rester.

Et il semble qu’il ait bien fait de se rétracter !

 

L’équipe-type de Southampton 2014-2015 :

 SOUTH 2014

 

C’est avec de nouvelles idées mais pas moins de bonnes intentions pour le jeu que Ronald Koeman arrive au club. C’est dans un 4-2-3-1 « libre » que Koeman construit son équipe. Beaucoup de joueurs sont interchangeables offensivement en ce début de saison. Et, même en cours de match, ceux-ci ont beaucoup de liberté pour se balader sur tout le front de l’attaque… Et ça marche ! Koeman n’a pas hésité à demander à Long, pointe de formation, de jouer à droite pour certaines rencontres. Tout comme il a exigé un rôle plus offensif pour Schneiderlin et un replacement plus axial pour Davis (lui qui a souvent été baladé entre l’axe et le côté droit).

Depuis le début de saison, Southampton a déjà marqué 20 buts en 9 journées de Premier League, tout en étant la meilleure défense du championnat avec seulement 5 buts encaissés, soit 4 de moins que la 2ème (Chelsea). Les trois patrons de ce début de saison sont connus.

Au milieu, Morgan Schneiderlin excelle dans un rôle un peu plus offensif que celui que Pochettino lui avait donné. Le maestro de Southampton, élu meilleur joueur français de Premier League à l’issue de la saison 2013-2014, impose son style grâce à sa justesse technique et sa qualité de relance.

Dusan Tadic, le serbe, est aussi une arme importante pour Koeman. Il surprend par la précision de son pied gauche mais aussi par sa capacité à s’infiltrer dans les défenses avec le ballon. Il est d’ailleurs le meilleur passeur décisif du club avec déjà 6 unités en championnat

Enfin, la révélation de ce début de saison est incontestablement l’avant-centre italien Graziano Pellè. En plus de qualités physiques évidentes, ses qualités de finisseur impressionnantes lui ont permis d’inscrire 6 buts en Premier League et 3 buts en Coupe de la Ligue en seulement 12 rencontres au club.

En plus de l’absence prolongée de Jay Rodriguez, le club a perdu le jeune James Ward-Prowse sur blessure. Il avait commencé la saison en tant que titulaire et devrait toujours être le bienvenu à son retour. Mais ça n’a pas du tout arrêté l’équipe de Koeman qui continue à enchaîner les résultats et écrase même Sunderland il y a deux semaines sur le score fleuve de 8 buts à 0.

 

pelle

Pellè a marqué un doublé au Britannia Stadium hier

 

Hier soir, les Saints affrontaient Stoke City pour la deuxième fois en 4 jours. Et Southampton a encore gagné, se qualifiant pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue qui se joueront sur le terrain de Sheffield United. Ce ne fut pas simple pour les coéquipiers de José Fonte. Après une très bonne première mi-temps ponctuée par un superbe but de Pellè et une réalisation collective concrétisée par Long, les Saints se sont relâchés en seconde période et ont concédé deux buts logiques de N’Zonzi puis Diouf. Mais juste après l’expulsion de Peter Crouch, Southampton s’est repris sur coup-franc. Stoke repousse mal le ballon et c’est à Pellè d’inscrire le doublé et de qualifier son équipe sur le fil.

 

 

L’avenir

gallagher

 Sam Gallagher (avant-centre), l’un des espoirs de Southampton

 

Maintenant, que peut-on attendre de Southampton par la suite ? De tenir peut-être. En effet, à la même période la saison dernière, les Saints étaient également très bien et s’apprêtaient même à atteindre la 3ème place du championnat. Aujourd’hui, Southampton est 2ème après 9 journées de championnat et devra prouver qu’il est possible de tenir sur la longueur. D’autant plus que le club n’a affronté que deux gros pour le moment, et les deux rencontres se sont conclues par des défaites : 2-1 à Anfield (Liverpool) et 1-0 à White Hart Lane (Tottenham). Il reste 10 matchs avant la mi-saison, et parmi eux se trouvent Manchester City, Arsenal, Manchester United, Everton ou encore Chelsea.

Une chose est sûre : avec Southampton, on ne s’ennuie pas. C’est ce qui va rendre toutes ces affiches plus alléchantes les unes que les autres. Après cela, on pourra voir où se trouve Southampton au classement. Est-ce que le club peut jouer la place européenne qu’il a lâché trop tôt la saison dernière ? Là est la question.

 

 

Fabien.F