Reims sabre l’AS Monaco

04
novembre
2018

Posté par Kofal

Posté dans En affiche / Flash FS / France / Ligue 1

0 Comments

En déplacement à Reims, la ville du champagne, les hommes de Thierry Henry ont perdu gros, laissant apparaître une gueule de bois inquiétante ce matin. Défaits 1-0 au stade Auguste-Delaune, les monégasques ont enchaîné un 16èmes match consécutif sans victoire, toutes compétitions confondues et restent bloqués au fin fond du classement. Après la rencontre, une dizaine de supporters des rouges et blancs ont montré leur mécontentement lors d’une scène tendue avec les joueurs.

 

 

 

« C’est plus inquiétant que les fois précédentes » : Thierry Henry a raison d’être inquiet. Arrivé il y a trois semaines à Monaco, son club n’a toujours pas remporté le moindre match et continu de montrer des signes inquiétants, laissant présager un mal-être bien plus profond qu’on aurait pu le croire. Non, Monaco ne traverse pas une période juste, compliquée. Monaco souffre, Monaco ne gagne pas et Monaco pointe ce matin à une 19ème et avant-dernière place au classement. Situation inhabituelle pour ce club qui, en début de saison, avait les éloges des pronostiqueurs pour figurer sur le podium de la Ligue 1, dominé outrageusement par le Paris Saint-Germain. Un club qui, il y a moins de deux ans, étaient en demi-finale de la Ligue des Champions.

 

 

A Reims hier, les monégasques n’ont pas su prendre les points qu’il fallait. Ils n’ont pas su sortir la tête de l’eau et ont subi leur 7ème revers de la saison. Un bilan calamiteux qui laisse les portes de l’enfer de la Ligue 2 se rapprocher dangereusement. En supériorité numérique pendant plus de 20 minutes suite à l’expulsion de Romao (49′), imité ensuite par Pelé côté azuréen (71′), Monaco n’a pas su apporter le danger pour revenir dans la partie. Une partie mal embarquée suite à l’ouverture du score rémoise à la 24ème minute, par l’intermédiaire de Mathieu Cafaro.

 

 

L’inquiétude a gagné les supporters, mais pas que. En zone mixte à la suite de cette énième défaite, Radamel Falcao est revenu sur le début de saison de son équipe et laissait paraître une certaine peur, une certaine anxiété quant à la suite de la compétition. Néanmoins, le colombien affiche une détermination qui pourrait pousser ses partenaires à réagir et vite. Mardi, l’ASM recevra le FC Bruges en Ligue des Champions pour la quatrième journée et la première de la phase retour. Si une qualification pour les phases de finale de la coupe aux grandes oreilles est un rêve devenu quasiment inaccessible en raison du classement, Monaco peut encore croire à une qualification pour l’Europa League. Mais pour ça, une victoire est impérative face aux belges. Une victoire qui permettrait de faire coup-double : Faire un grand pas vers la C3 et ainsi préparer le match face au Paris Saint-Germain, dimanche prochain… Une semaine capitale pour Thierry Henry et ses hommes.

 

 

Mais à qui la faute ? Cette situation difficile était-elle envisageable et prévisible ? La politique sportive de l’AS Monaco, depuis maintenant 3 saisons, pousse l’équipe à se battre avec des armes qui sont rarement les mêmes d’une année à l’autre et surtout, qui sont beaucoup plus faibles. Monaco ne se contente pas de vendre ses meilleurs éléments. Monaco ne les remplace pas. Ou du moins, les joueurs achetés pour palier les départs, n’ont pas le talent pour poursuivre les ambitions précédentes. Le départ de Leonardo Jardim est sans doute une preuve de plus du mal-être qui a gagné la Principauté. Alors qu’il a construit cette équipe, capable de se sublimer lors des grands rendez-vous, le technicien portugais a également su bonifier tout un groupe, tirant le meilleur de celui-ci et en formant les stars d’aujourd’hui, qui font le bonheur des grands clubs européens (Manchester City, Paris, Atletico Madrid…). Problème, ces joueurs n’ont pas été remplacés à leur juste valeur et les conséquences semblent aujourd’hui pointer le bout de leur nez…

 

 

 

 

La saison de l’AS Monaco vire t-elle au cauchemar ? Venez en débattre en cliquant ici. 

 

 

 

 

K.F