Paris en finale

12
mai
2015

Posté par Pierre

Posté dans En affiche / Flash FS / Ligue des Champions

2 Comments

Le 25 avril dernier, le Paris Saint-Germain s’est qualifié pour la finale de la Ligue des champions féminine pour la première fois de son histoire.

 

C’est historique. Le PSG n’a pas obtenu la finale de la Ligue des Champions masculine mais Nasser Al-Khelaïfi, le président parisien, peut se féliciter de cette finale féminine. Après sa victoire lors du match aller à Wolfsburg (2-0), Paris s’est fait peur au match retour à Charléty en s’inclinant (2-1) sur son terrain. Mais, les joueuses de la capitale ont assuré l’essentiel.

 

Les Parisiennes débutent très bien le match en marquant dès la 6e minute par Aurélie Kaci (1-0). Elle se mettait à l’abri définitivement, et contrôle le match jusqu’a la mi-temps. En seconde période, Wolfsburg montre de l’orgueil et finit par égaliser par Muller. Les Allemandes prennent l’avantage par Jakabfi (1-2). C’est alors une fin de match très difficile pour Paris qui souffre, mais ne rompt pas. La gardienne parisienne fait l’arrêt du match et empêche le troisième but de Wolfsburg. Paris tient jusqu’au au bout des assaut des Allemandes et obtient sa première finale de Ligue des Champions, que ne disputera pas Caroline Sege, suspendue après avoir pris un deuxième carton jaune, après celui reçu face à Lyon en début de campagne européenne.

 

Dans l’autre demi-finale, Francfort n’a pas tremblé en s’imposant 6-0 sur le terrain de Brondby, après avoir gagner le match aller 7-0. Avec comme buteuses, le duo infernal Boquete-Sasic, qui ont chacune inscrit un triplé. Brondby, tout comme Bristol, n’aura jamais pu inquiéter les Allemandes qui auront su se rendre facile les différents matches de cette saison.

 

La finale opposera donc Paris et Francfort en terre allemande. La rencontre aura lieu au stade Olympique de Berlin (antre du Hertha Berlin SC, Bundesliga) le 14 mai prochain. Attention pour Paris, elles seront dans un stade acquis à Francfort contre un club qui ne fait pas de vague, mais qui reste dangereux avec des joueuses comme Sasic, Garefreques, Boquete… Les Parisiennes devront composer avec l’absence de Seger. Alushi sera-t-elle à 100%, tout comme Marie-Laure Delie ? La réponse dans la semaine.

 

François G.

 

Crédits photo :