Un nouveau club pour le City Football Group

19
août
2017

Posté par Pierre

Posté dans Autres championnats / En affiche / Flash FS / Liga / Ligue des Champions / Premier League

0 Comments

Après Manchester, New York et Melbourne, voici un nouveau club qui entre dans le giron du City Football Group : le Girona FC. Ce samedi, le club catalan accueille l’Atlético Madrid (20 h 15) pour la reprise du championnat espagnol. Ce sera aussi son tout premier match dans l’élite nationale. L’occasion de faire le point sur cette holding, lancée officiellement en 2014 mais dévoilée depuis la fin des années 2000.

 

Le City Football Group a été créé pour superviser la création et l’administration de plusieurs clubs, reliés entre eux par cette entreprise. Le groupe dépend lui-même d’Abu Dahbi United Group. L’objectif est clairement de posséder une équipe par continent. Pour les identifier, le terme « City » est présent dans le nom de l’équipe. Cette idée va-t-elle se confirmer avec le rachat du Girona ? Il faudrait en effet renommer le club.

 

Un autre objectif existe, au départ, et sans prendre en compte le lieu où se situe le club. L’équipe doit posséder un jeu basé sur une forte possession de balle. Cet objectif partait des tactiques prônées par Pep Guardiola, ancien du Barça, et aujourd’hui coach de Manchester City. Désormais, l’objectif est plutôt un pressing assez haut et un jeu de contre-attaque.

 

Manchester City, premier élément

En 2008, le cheick Mansour bin Zayed Al Nahyan cherche à acheter le club de Manchester City. Il créé alors le Abu Dhabi United Group pour faciliter l’achat du club, basé en Premier League. Ainsi, le staff est complètement réorganisé. Mark Hughes prend le poste de manager avant de laisser sa place à Roberto Mancini, en l’absence de résultats suffisants. Le club veut effectivement s’établir rapidement en Ligue des Champions et, pour le faire, recrute beaucoup avant l’installation du fair play financier. Depuis son arrivée, le club a remporté -au moins une fois- tous les titres nationaux (FA Cup, Premier League, Community Shield, League Cup) mais n’a pas réussi à s’installer dans les compétitions européennes.

 

En août 2012, Don Garber, commissaire de la Major League Soccer, prend contact avec Ferran Soriano, le PDG de Manchester City. Il souhaite la création d’une seconde équipe à New York. En moins d’une année, la rumeur se répand et, en mai 2013, la vingtième franchise de MLS est officiellement créée. Le premier employé du NYCFC réunit le club principal et son nouveau pays. En effet, Claudio Reyna, ancien joueur de Manchester City et de l’équipe nationale des Etats-Unis, devient le Directeur du football. Aujourd’hui, le club est entraîné par le Français Patrick Vieira, joueur de Manchester City lors de la saison 2010-2011. Signe de l’implication du groupe dans les différentes filiales.

 

Plusieurs clubs sur plusieurs continents

En janvier 2014, un troisième club rejoint le groupe. Manchester City achète le Melbourne Heart (renommé depuis), pour 12 millions de dollars. Il possède 80% du club australien alors que les 20% restants sont détenus par le City Football Group. Désormais, la totalité du club est détenu par le CFG. Le Melbourne City possède également une équipe réserve en D3 et une équipe féminine, suite à la réussite de l’équipe féminine de Manchester City.

 

Quelques mois plus tard, en mai 2014, le City Football Group annonce un investissement minoritaire dans le club japonais de Yokohama, le Marinos. Les 80% restants sont propriétés de l’entreprise Nissan. Le groupe chercherait à contrôler la totalité du club asiatique pour affirmer sa position sur tous les continents. Et oui, car en cette année 2017, le club a acheté le CA Torque, club de D2 uruguayenne basé à Montevideo. Il compte bien l’amener sur le devant de la scène sud-américaine.

 

Les nombreux investissements chinois dans le groupe (265 millions de livres) pourraient amener le City Football Group à posséder un club dans le pays le plus peuplé du monde. Il a également été contacté par John Comitis qui possède le Cape Town City, déjà bien nommé, pour acheter un club situé en Afrique. En plus de ces possessions directes, les clubs sont en relations avec la fédération ghanéenne, un club vénézuelien et, par le biais du New York City FC,  de deux clubs des divisions inférieures nord-américaines.

 

Et maintenant ?

Pour la suite, le groupe devrait aussi se tourner vers un club africain comme celui du Cap pour valider son objectif d’un club par continent. Il ne lui manquera plus qu’un club en Asie, puisqu’il n’est pas actionnaire majoritaire de Yokohama.

 

Partenaire du Girona FC depuis 2015, le groupe a augmenté le nombre de prêts et de transferts cet été entre Manchester et la Catalogne. Gérone découvrira l’élite espagnole avec une aide importante du groupe. Et l’officialisation du rachat ? Avec le Girona, le groupement peut apporter deux clubs en Coupe d’Europe. C’est interdit par les règlement de l’UEFA. Cela créerait un conflit d’intérêt. Mais les Catalans n’y sont pas encore…

 

Pierre LG.