Naby Keïta et Timo Werner, les héros de Leipzig

24
mars
2018

Posté par Malilon

Posté dans Allemagne / En affiche / Etranger / Flash FS

0 Comments

Alors que le Bayern Munich n’avait pas perdu en championnat depuis le mois de novembre (2-1 contre le Borussia Mönchengladbach), les hommes de Jupp Heynckes se sont inclinés la semaine dernière à l’occasion de la 27ème journée de Bundesliga contre le RB Leipzig. Les bavarois commencent bien le match avec un but de Sandro Wagner mais la suite de la rencontre est bien en faveur des joueurs lipsiens qui parviennent à marquer deux buts lors de ce choc, mettant fin à une série d’invincibilité de 18 matchs (toutes compétitions confondues).

Au milieu, c’est Naby le patron

 

L’homme qui est à l’origine de l’égalisation n’est autre que Naby Keïta. Auteur d’un but et d’une passe décisive, l’international guinéen a été choisi comme étant le meilleur joueur du week-end en Allemagne, affirmant son statut de patron au milieu de terrain. Au niveau des statistiques, Keïta se retrouve avec un total de 8 buts en 31 matchs joués (toutes compétitions confondues). Il devient donc le meilleur buteur de l’effectif après Timo Werner et ses 18 buts. Cela prouve bien qu’en plus de sa capacité à organiser le jeu à partir de son poste de milieu central, Keïta peut provoquer les buts en jouant dans l’axe ou sur les ailes.

Avec son excellent contrôle de balle, le chef d’orchestre lipsien se fait très rarement voler le ballon, le distribuant ainsi à ses coéquipiers au bon moment. Concernant son jeu de jambes particulièrement rapide et sa vivacité unique, ils donnent les moyens à Keïta de se charger parfois lui-même des assauts de son équipe. C’est d’ailleurs ainsi que contre le Bayern, Keïta profite d’un léger cafouillage chez la défense munichoise pour surprendre Sven Ulreich. Il marque donc dans un premier temps avant de servir quelques minutes plus tard la passe décisive à l’origine du deuxième but de son équipe. Il est néanmoins regrettable que le guinéen subisse une contusion en seconde période, l’obligeant à céder sa place à Emil Forsberg.

Werner toujours aussi décisif

 

Le deuxième buteur du côté de Leipzig est sans surprise Timo Werner. Alors que ce dernier commence la rencontre sur le banc, la blessure de Marcel Sabitzer force Ralph Hasenhüttl à faire rentrer son attaquant phare au bout d’une dizaine de minutes de jeu. Le déroulement de la rencontre prouve que le buteur est essentiel pour les phases offensives. Avec un jeu direct et propre, le natif de Stuttgart profite souvent de sa rapidité pour surprendre ses adversaires. D’ailleurs, c’est ce qui lui permet de marquer pendant le match. En faisant jouer sa vitesse, Werner n’a aucun mal à devancer Niklas Süle, pourtant auteur d’une très bonne prestation.

En plus du but victorieux, Werner est constamment présent dans la surface adverse et fait toujours en sorte d’exercer un pressing sur la défense bavaroise tout en créant des espaces, permettant ainsi à ses coéquipiers de chercher une faille. Pour couronner le tout, le jeune allemand montre des progrès significatifs au fil des mois. Alors qu’il n’était auparavant qu’un bon buteur, Werner améliore clairement son contrôle de balle et bouge beaucoup plus sur le terrain. Cela montre qu’il travaille son endurance et sa capacité à être régulier pendant la totalité d’un match.

Réussir en sélection

 

Désormais, le principal objectif de Timo Werner est de s’imposer en sélection. En effet, la Nationalmannschaft recherche toujours un attaquant qui se présenterait comme étant un titulaire indiscutable sur le long terme. Mario Gómez, Sandro Wagner, ou encore Lars Stindl ont déjà la trentaine et ne représentent que des solutions à court terme. Ils ne sont d’ailleurs pas dans les plans du sélectionneur pour les prochaines compétitions internationales. Alors que Kevin Volland semblait être le prochain grand buteur allemand quelques saisons auparavant, c’est aujourd’hui Timo Werner qui représente cette jeunesse dorée.

Avec 7 buts à son compteur en seulement 11 sélections, le jeune joueur de 22 ans a également fini meilleur buteur de la dernière Coupe des Confédérations (3 buts, autant que Leon Goretzka et Lars Stindl). Si l’on ajoute à cela la confiance qu’il gagne semaine après semaine en enchaînant les bonnes prestations avec son club, Werner pourrait bien gagner en confiance au point de se forger une vraie mentalité de leader. C’est évidemment un atout essentiel pour prétendre à une place de titulaire en équipe nationale. Les prochains matchs de préparation seront décisifs et permettront à Joachim Löw d’évaluer la forme de ses joueurs, dont celle du jeune Timo qui devra prouver qu’il a la trempe d’être l’un des hommes forts en Russie. Pour cela, il lui faudra notamment pouvoir s’adapter aux différents systèmes que met en place le sélectionneur et être par conséquent le plus polyvalent possible.

Le club peut-il se passer de ses stars ?

 

Alors que Leipzig occupe actuellement la sixième place du classement en championnat, les chances de voir le club disputer une compétition européenne la saison prochaine grandissent de semaine en semaine. Qu’il s’agisse de la Champions League ou de l’Europa League, l’effectif de Ralph Hasenhüttl se devra d’être compétitif. Le souci étant que les deux meilleurs joueurs de l’équipe pourraient bien ne pas prendre part à l’aventure après un mercato estival qui risque d’être animé en Allemagne.

Alors que le transfert de Keïta vers Liverpool est officialisé depuis plusieurs mois maintenant (pour un montant avoisinant les 65 millions d’euros), celui de Werner pourrait également ne plus tarder à être annoncé. Le contrat actuel du jeune buteur s’achève en 2020 et il est peu probable que Leipzig prenne le risque de le garder sachant que le Bayern Munich pourrait perdre Robert Lewandowski cet été et donc proposer une offre unique à Werner. Nul doute que ce dernier serait tenté de signer en faveur de l’ogre bavarois. Ainsi, les Roten Bullen se retrouveraient avec leurs meilleurs éléments en moins, de quoi les inciter à recruter intelligemment en attaque et au milieu pour compenser la perte de deux joueurs qui ont porté l’équipe pendant deux saisons au sein de l’élite allemande, deux joueurs qui sont aujourd’hui considérés comme étant les deux héros du RB Leipzig.

Ismaïl H.