Morgan Schneiderlin : Enfin chez les Bleus !

09
juin
2014

Posté par Anthony G.

Posté dans En affiche / Equipes de France / Flash FS

0 Comments

Morgan Schneiderlin, âgé de 24 ans, a enfin trouvé la place qu’il mérite depuis un long moment : sa chance en équipe de France. Ce jeune milieu, né à Zellwiller en Alsace, est parti s’exiler très tôt à l’étranger. Bon nombre de jeunes joueurs se sont cassés les dents en Angleterre, mais Morgan a réussi à faire son bonhomme de chemin et vient de fêter sa première sélection en équipe nationale.

 

Ses débuts dans le monde du football

Il a passé sa jeunesse au centre de formation du Racing Club de Strasbourg, dès l’âge de 6 ans. Il a d’ailleurs réalisé son tout premier match lors du centenaire le 6 octobre 2006, à presque 17 ans, avec le numéro 100 en fin de match contre l’Olympique de Marseille. Il a également remporté la coupe Gambardella avec Strasbourg en 2006, la dernière du club en date. Il jouait alors en compagnie de noms connus comme Anthony Weber, Quentin Othon ou bien encore Jean-Alain Fanchone.

 

Il est régulièrement appelé en sélection de jeunes en tant que capitaine dans les équipes U16, U17, U18, U19, U20 et espoirs. Il remporte d’ailleurs 3 trophées avec ces sélections, le tournoi du Val-de-Marne en 2004, le tournoi de Montaigu en 2005 avec les U16 et l’Algarve Cup en 2006 avec les U17. Il a fait très peu d’apparitions dans l’équipe première de Strasbourg, seulement deux en Ligue 2 lors de la saison 2006-2007 et trois en Ligue 1 lors de la saison 2007-2008. Il est d’ailleurs titulaire lors de son dernier match dans le club du RCS contre … l’OM, à nouveau.

 

Son départ en Angleterre

Mécontent de son temps de jeu et de la descente de son club en deuxième division, il signe à Southampton (D2 Anglaise) contre une indemnité de 1,5 M € et pour une durée de 4 ans. Dès son arrivée, il obtiendra une place de titulaire et jouera une trentaine de matchs. Malheureusement, son club termine à la 23ème place de Championship et descend en League One (D3 Anglaise). Il décide néanmoins de rester dans ce club, qui lui a donné du temps jeu et de la confiance. Les Saints restent deux saisons dans cette division, avec une 7ème place la première année à cause d’une pénalité de 10 points dès le début de saison et une 2ème place la suivante, synonyme de remontée. Le retour en Championship fût plus simple que prévu. Ils terminent également 2ème la saison suivante et Southampton retrouve la Premier League 11 ans après l’avoir quittée. Schneiderlin a d’ailleurs bien contribué à cette remontée en jouant à 42 reprises et en marquant deux buts lors de la saison 2011-2012.

 

La montée en Premier League lui a permis d’élever son niveau et de montrer tout son talent, aux yeux des supporters adverses qui ne le connaissaient pas encore à l’époque. Il marque son premier but en Premier League contre un gros calibre, Manchester United, le 2 septembre 2012. Il termine la saison avec 36 matchs joués et cinq buts inscrits et sera élu meilleur joueur de la saison à Southampton. Son équipe, ayant terminé 14ème, avait largement assuré le maintien et pouvait espérer de meilleurs résultats la saison suivante avec des joueurs comme Osvaldo, Lambert, Lallana, etc..

 

C’est une énorme surprise de voire Southampton se hisser sur le podium jusqu’à la 12ème journée avec un Schneiderlin en feu, mais le club a ensuite été trop instable pour terminer à une plus modeste 8ème place. Son entraîneur depuis 2012, Mauricio Pochettino, l’incite à monter davantage sur le terrain, mais Schneiderlin (1m85, 75kg) se trouve plutôt l’âme d’un milieu relayeur, apte à revenir aider en défense. Son style de jeu très physique lui aura valu tout de même huit cartons jaunes cette saison en 36 matchs joués, mais il possède des statistiques qui en feraient rougir plus d’un, comme plus de 72 ballons touchés par match et 89% de passes réussis tout au long de la saison. En comparaison, c’est plus que Pogba (Juventus), Matuidi (PSG), Sissoko (Newcastle), qui sont pourtant devant lui chez les Bleus.

 

La longue attente au niveau international

Didier Deschamps, sélectionneur actuel de l’équipe de France, a longtemps rejeté en touche lorsqu’on lui parlait de ce jeune français, qui fait des ravages en Grande-Bretagne. Tellement longtemps que les médias anglais envisageaient une naturalisation de Morgan pour pouvoir jouer avec la sélection anglaise. Heureusement, Schneiderlin préfère attendre son moment en rappelant qu’il « se sent Français ». Le 13 mai 2014, il sera enfin dans la liste des 30 sélectionnés pour la Coupe du Monde et plus précisément dans la liste des 7 réservistes, sans même avoir une seule sélection. Le 6 juin 2014, le sort bascule avec la blessure de Clément Grenier qui déclare forfait pour la coupe du Monde. Le jeune alsacien récupère sa place et on le verra à travers nos écrans cet été à Rio. Hier soir, 8 juin, il a connu sa première sélection en équipe nationale.

 

Il peut-être l’une des stars que l’on s’arrache lors de chaque mercato. Après ces six saisons à Southampton, Morgan aura probablement envie de changer d’air et de rejoindre un club plus huppé. Manchester United et Arsenal sont à l’affût pour le recruter, mais Morgan reste humble comme le prouve ses dernières déclarations. « Je sais d’où je viens. Je prends ce qu’on me donne ». L’exemple d’un joueur avec un parcours atypique et qui donne envie de le voir davantage.

 

K.Mornas

 

Crédits photo : beIN SPORTS