Les Morbihannais ont raté les barrages

05
juin
2017

Posté par Pierre

Posté dans En affiche / Flash FS / National et divisions inférieures

0 Comments

Dimanche dernier, six clubs morbihannais jouaient les matches retour des barrages d’accession au Régional 2. Aucun d’entre eux ne s’est imposé et ils évolueront donc tous en Régional 3 en septembre prochain.

 

Alors que les clubs d’Ille-et-Vilaine se sont octroyés la moitié des tickets pour le Régional 2 lors de ces barrages (5 victoires), leurs voisins du Morbihan ont tous les six échoués. Parmi eux, certains clubs ne partaient évidemment pas favoris. C’est le cas de Merlevenez (PH) qui recevait les Finistériens de Lesneven (DSR), situés deux niveaux plus haut. Après une défaite (4-2) dans le Finistère, les Merlevenéziens ont à nouveau chuté à domicile (3-1) mais retiendront une bonne saison avec cette première place en Promotion d’Honneur : « On a raté des occasions à 0-0, ce n’était pas notre jour. On aurait pu mieux faire. On n’a pas proposé de jeu ».

 

À quelques kilomètres de là, le Folclo Lorient (DSR) a été battu par les Costarmoricains d’Erquy (PH). Cette fois-ci, les divisions étaient à l’avantage des Lorientais mais les hommes de Boniface Panebeng ont perdu les deux matches (2-1 à Erquy puis 3-1 à Kervénanec) et évolueront donc en Régional 3 la saison prochaine : « Erquy mérite sa victoire, ils ont mieux abordé le match que nous. C’est compliqué lorsque l’on prend un but d’entrée, d’autant que nous avions une équipe diminuée avec quatre absents ».

 

Finalement, alors que le match aller avait pratiquement plié la confrontation (4-1 en faveur de Moëlan-sur-Mer), c’est Ploemeur qui a failli offrir une fin de carrière exceptionnelle à Cyrille Watier en dominant les Finistériens (3-1) lors du retour. C’est finalement trop juste pour les hommes de Laurent Bourmaud, ancien professionnel du FC Lorient.

 

Saint-Servant y a cru pendant longtemps

 

Plus au nord, les joueurs de Saint-Servant-sur-Oust (PH) ont tenu trois des quatre mi-temps devant Bodilis-Plougar (DRH). Après avoir ramené le nul (2-2) du Finistère, les joueurs de Cyril Yapi (ex-Rennais) ont craqué à l’heure de jeu. En moins de dix minutes, ils ont encaissé trois buts et ne s’en sont pas remis. Mais, l’entraîneur servantais n’en a pas tenu rigueur : « L’équipe la plus forte a gagné. Nos adversaires méritent leur accession. Bonne chance à eux la saison prochaine. On perd le match en dix minutes ».

 

De son côté, Naizin, un autre club champion de Promotion d’Honneur, a lourdement chuté à Dinard (5-2) après le nul (1-1) obtenu à domicile une semaine plus tôt. Déjà menés (3-1) à la pause, les Naizinois n’ont pas réussi à rattraper le retard. Et ce n’est pas le penalty inscrit en fin de match qui changea la donne. Pour Franck Robo, « Dinard a su gérer ses deux matches. Aujourd’hui, nous avons joué avec le frein à main en première période, c’est frustrant ».

 

Dans l’ultime rencontre, Séné (DSR) a craqué en prolongations contre Thorigné-Fouillard (PH) malgré un nul (2-2) accroché en terre bretillienne lors de la première manche. Dans ce match délocalisé à Vannes au dernier moment, les Sinagots ont terminé à dix.

 

Texte et photo : Pierre LG.