Monaco, jamais deux sans trois ?

11
mai
2013

Posté par Anthony G.

Posté dans En affiche / Flash FS / France / Ligue 2

0 Comments

C’est cet après-midi à 14h et en terres nîmoises que l’AS Monaco tentera une troisième fois en moins de deux semaines de valider sa montée en Ligue 1, et de se rapprocher d’un titre de champion qui lui tend les bras. Mais après avoir concédé le nul à Sedan (1-1) et avoir tout simplement perdu à domicile contre Caen (1-0), c’est avec une grande méfiance que les hommes de Claudio Raniera s’apprêtent à affronter Nîmes, un club qui les a déjà tenu en échec par deux fois cette saison.

 

 

Monaco, entre Falcao et Nîmes

 

Les noms fusent du côté de la Principauté. Les rumeurs de transferts risquent fort d’enflammer l’été monégasque, tend le club nouveau riche veut attirer des stars. La première pourrait être Radamel Falcao, l’attaquant colombien de l’Atletico Madrid. Courtisé par les plus grands clubs européens, l’ex-buteur du FC Porto pourrait débarquer sur le Rocher pour un salaire annuel de 10 millions d’euros. Mais aujourd’hui, à Nîmes, les attaquants asémistes s’appelleront Germain, Touré ou Rivière. Ils tenteront d’officialiser une bonne fois pour toutes leur remontée dans l’élite, et ce devant plusieurs bus de supporters monégasques venus ayant fait le déplacement. Face à une équipe nîmoise qui ne joue plus rien et commence à préparer la saison prochaine, mais qui leur a déjà posé de gros soucis tout au long de l’année.

 

 

Pas d’attaquant pour le NO

 

Monaco se souviendra d’abord d’avoir failli être éliminé dès le premier tour de la Coupe de France, à Nîmes. Les monégasques avaient égalisé à la 92eme minute au Stade des Costières, ne s’imposant que lors de la séance des pénaltys (6-5) grâce à un loupé de Nicolas Benezet. Puis en championnat, la formation du coach Ranieri avait concédé le match nul face à une équipe très joueuse. Mais aujourd’hui, Nîmes ne joue plus rien, et jouera surtout sans attaquant. Koné et Thibaut blessés, Ripart en CFA 2 pour renforcer une équipe qui joue le maintien, le Nîmes Olympique partira avec son schéma habituel (Riad Nouri en pointe) mais sans aucun vrai attaquant, ni sur la pelouse, ni sur le banc. Et Monaco pourrait bien en profiter.

 

 

 

 

Kévin N.