Marseille conserve son bien

31
mars
2013

Posté par Anthony G.

Posté dans En affiche / Flash FS / France / Ligue 1

0 Comments

Retour sur le match à enjeu qui à eu lieu cet après-midi entre Nice et l’OM au Stade du Ray. En cas de succès les Aiglons pouvaient s’emparer de la troisième place de leur voisin, les Marseillais avaient quand à eux la possibilité de prendre un matelas de 6 points non-négligeable dans la course à la Champion’s League sur leur adversaire du jour.

 

Gignac ouvre le bal

 

D’entrée les deux équipes ne semblent pas inhibées par l’enjeu, on cherche des deux côtés à accélérer le jeu tout en essayant d’étouffer l’adversaire par un pressing intense. Grande fluidité étant souvent synonyme de déchets les occasions sont peu nombreuses dans le premier quart d’heure et à ce petit jeu là ce sont les Marseillais qui vont frapper les premiers puisque consécutivement à un corner de Valbuena c’est Gignac qui vient ouvrir le score. La possession devient alors Niçoise mais les coéquipiers du revenant Cvitanich peinent à trouver des solutions et à se montrer dangereux, il faut attendre la 25e minute pour voir la première chaude alerte sur les buts de Mandanda : Fanni dévie sur ses propres montants un coup-franc niçois puis Anin vient alerter à bout portant le portier international qui s’impose. Ayant réussi à laisser passer l’orage sans y laisser de plumes les Marseillais ressortent et se montrent dangereux par deux fois cinq minutes plus tard par l’intermédiaire de Gignac qui manque dans un premier temps son duel face à Ospina puis sa tentative de lob. 1-0 au moment de la mi-temps, l’OM conserve provisoirement son bien.

 

L’OM profite de l’occasion

 

Les Aiglons profitent de la reprise pour hausser le ton que ce soit dans la vitesse des transmissions ou dans l’agressivité, ce qui leur permet de se montrer dangereux dès l’entame par Meriem qui vient alerter Mandanda. La rencontre tombe ensuite peu à peu dans un faux-rythme, les Niçois continuent à conserver le pied sur le ballon mais peinent à trouver des solutions et se montrent bien trop imprécis techniquement pour venir inquiéter un bloc marseillais qui réalise un match sérieux. Fait de jeu notable : à la 70e N’Koulou stoppe sa course, visiblement victime d’une déchirure musculaire, ce qui ne devrait pas être sans conséquences sur la suite des opérations côté Marseillais. Faute de se montrer dangereux dans le jeu les Niçois s’en remettent aux phases arrêtées : à l’entrée du dernier quart d’heure Digard vient chatouiller le montant du portier Phocéen. Marseille peine à ressortir et exploite mal les quelques coups qui s’offrent à lui, allant même jusqu’à rater la balle de break par André Ayew servi sur un contre initié par son frère lors de l’ultime minute du temps réglementaire.

 

1-0 score final, Marseille aborde de la meilleure manière possible le sprint final tout d’abord en conservant sa place sur le podium qu’il conservera quoi qu’il arrive le week-end prochain ( provisoirement 2eme en attendant Lyon-Sochaux ce soir) et en se payant le luxe de mettre son adversaire du jour à 6 points. Les Niçois viennent quand à eux de rater l’opportunité de troisième place qui s’offrait à eux, les Aiglons pourraient même être rélégués à la 5eme place en cas de succès lillois en terre bretonne en fin d’après-midi.

 

Rémi C.