Ligue 2 – Parole aux fans – Niort

22
juillet
2019

Posté par Patate FS

Posté dans En affiche / Flash FS / France / Ligue 2

0 Comments

En cette période de trêve estivale, Footballsupps vous propose un focus sur chaque club de Ligue 2. Vingt fans des vingt clubs de Ligue 2 2019/20 ont accepté de répondre à trois questions sur leur club de cœur afin de revenir sur les accomplissements, les doutes et les échecs passés, et de se projeter sur la saison à venir.

Une revue d’effectif (actualisée à la date de publication de l’article) et un retour sur la saison écoulée pour chaque club seront proposés avant chaque interview.

 

NIORT : Survivre pour grandir

 

Le groupe niortais :

 

Gardiens de but : S.Allagbé (25), Q.Braat (22), F.Maddaloni (25), E.Pauchet (22)

Défenseurs : F.Lapis (25), G-M.Kilama (20), J.Da Costa (23), T.Vion (25) I.Paro (24), M.Sans (31), B.Passi (21), D.Fontani (22)

Milieux défensifs : D.Louiserre (24), B.Konaté (23), Q.Bena (21), Y.Bourhane (20), O.Kemen (23)

Milieux offensifs : A.Leautey (23), G.Koyalipou (19), Z.Grich (23), V.Jacob (25), LA.Autchenga (22), D.Djigla (23)

Attaquants : A.Dabasse (25), P.Henrique (26), I.Sissoko (23), Z.Koné (27)

 

Nouvelle arrivéeNouveau prêt

 

 

L’été dernier, l’arrivée de Patrice Lair au club avait semble-t-il fait beaucoup de bien à l’équipe. Niort a fait une première partie de saison intéressante, obtenant de bons résultats. Comment expliques-tu cela ? Qu’est-ce que le désormais ancien coach du club a-t-il pu apporter ?

 

@SimonVuillemin : « Lair est arrivé avec un groupe assez jeune et qui avait tout à prouver en Ligue 2 pour la plupart. Il a réussi à les faire se donner à 200% en continu sur ses trois premiers mois. Patrice Lair est un coach très exigent, qui ne veut pas forcément un beau football mais un football qui marque. Niort avait fait un mercato basé, comme souvent, sur des paris, des joueurs ne connaissant pas le niveau ou ayant à cœur de se relancer. L’insouciance de la jeunesse a fait le reste et permit quelques coups d’éclat pour que les Chamois titillent le podium peu avant l’hiver. 

Il a aidé plusieurs jeunes joueurs à s’affirmer un peu plus, alors qu’ils avaient tendance à être trop tendres dans le passé. Et a surtout montré à plusieurs joueurs habituellement moyens qu’avec un bon état d’esprit ils avaient le niveau (Paro, Vion, Bena, Autchanga…) »

 

Le départ de Lair a sonné le début d’une période de moins bien pour Niort, et ce malgré l’arrivée de Pascal Plancque à la tête de l’équipe. Niort a même risqué de revenir dans la lutte pour le maintien à quelques journées du terme. Comment expliques-tu un tel revirement de situation et surtout, quelles sont les raisons d’une telle mésentente l’hiver dernier ?

 

« La machine a commencé à se gripper avec un (logique) coup de moins bien physique fin octobre. Un grand nombre des titulaires étaient sur le flanc, usés par un début de saison en surrégime. Lair n’a pourtant pas baissé son niveau d’exigence et, après une défaite à domicile et élimination en coupe, il a pris comme une insulte que ses joueurs lui demandent de lever un peu le pied sur la pression qu’il leur mettait. S’en est suivi un départ sans prévenir personne, un papier taclant ses joueurs à la veille d’un gros match à Brest, puis un retour comme une fleur quelques jours après à l’entraînement. 

Dur pour les joueurs comme la direction de faire comme si de rien n’était… Derrière, il a été décidé de le licencier pour faute après des discussions. Une position qui peut se comprendre même si elle est dommage après un bon début de saison. »

 

Quel est le projet actuel du club ? Quels sont les objectifs sur le mercato et pour la saison à venir ?

 

« Comme depuis des années, le principal projet est de financer un nouveau stade, l’actuel étant largement en dessous du niveau Ligue 2… Le projet est donc simple : se maintenir au niveau pro tout en limitant au maximum les dépenses. Presque uniquement des paris (niveau inférieur, divisions africaines ou joueurs de L2 à relancer), en fin de contrat donc, et avec des salaires dans la fourchette basse de la division. 

L’objectif étant de les faire progresser sur 1 ou 2 saisons pour réaliser une belle plus-value. Une politique qui a plutôt bien marché avec bon nombre de joueurs arrivés ces dernières années et évoluant au haut niveau (Pallois, Malcuit, Sambia, Selemani, Barbet, Bronn). 

Les jeunes du centre de formation sont aussi là pour apporter une profondeur de banc et parfois faire quelques surprises. 

Il ne faut donc pas s’attendre à voir Niort réaliser des recrutements ambitieux dans les années à venir : structuration, revente et formation sont les maîtres mots pour garder le club au niveau, en espérant voir les nouvelles installations arriver bientôt… »

 

 

Un grand merci à @SimonVuillemin pour sa participation ! Le prochain article s’intéressera à Guingamp !

 

A très bientôt !

 

@PatateAJA