Ligue 2 – Parole aux fans – Grenoble

04
juillet
2019

Posté par Patate FS

Posté dans En affiche / Flash FS / France / Ligue 2

0 Comments

En cette période de trêve estivale, Footballsupps vous propose un focus sur chaque club de Ligue 2. Vingt fans des vingt clubs de Ligue 2 2019/20 ont accepté de répondre à trois questions sur leur club de cœur afin de revenir sur les accomplissements, les doutes et les échecs passés, et de se projeter sur la saison à venir.

Une revue d’effectif (actualisée à la date de publication de l’article) et un retour sur la saison écoulée pour chaque club seront proposés avant chaque interview.

 

GRENOBLE : encore plus haut ?

 

Le groupe grenoblois :

 

Gardiens de but : B.Maubleu (29), PD.Camara (26), E.Salles (25)

Défenseurs : AH.Abdallah (21), J.Mombris (31), HA.Demba (29), E.Vandenabeele (27), A.Monfray (28), F.Boyer (28), P.Gibaud (31), L.Nestor (30)

Milieux défensifs : C.Pickel (22), I.Coulibaly (29), Y.M’Changama (28), J.Benet (24), YS.Pambou (23)

Milieux offensifs : A.Elogo (24), K.Kristinsson (20), A.El Jadeyaoui (32), C.Tirard (23), W.Semedo (25), T.Ondaan (25)

Attaquants : M.Djitté (19), F.Raspentino (30), L.Boussaha (31), Y.Brun (24), J.Tinhan (30)

 

Nouvelle arrivée

 

 

Suite à la montée du club en 2018, un changement de coach a été effectué à Grenoble. Philippe Hinschberger a remplacé Olivier Guégan. Une saison plus tard, que penses-tu de ce fait important ? A-t-il été décisif dans le (très) bon retour du club isérois dans le foot professionnel ? 

 

@ADonnarieix : « Hinschberger comme Guégan possèdent des qualités qui ont permis au club d’évoluer aujourd’hui à un niveau honorable en Ligue 2. Guégan a apporté sa capacité de leadership, c’est un coach qui n’hésite pas à pousser un coup de gueule quand cela ne va pas, et c’était essentiel d’avoir un vrai commandant de bord pour nous permettre de réaliser deux montées en deux ans, en CFA puis en National 1. Notre équipe devait passer un cap mental et psychologique après trop de saisons à craquer dans les dernières journées de championnat et laisser les places promotionnelles à des concurrents directs (Strasbourg, Lyon-Duchère, Marseille-Consolat, Béziers…) Guégan a donné une mentalité de vainqueur au GF38. Pour cela, les supporters lui seront à jamais reconnaissants. »

 

Olivier Guégan n’a pas pu goûter à la Ligue 2 avec Grenoble…

 

 

« La coupure avec Guégan s’est faite à cause d’un désaccord sur la prolongation de contrat entre la direction et l’entraîneur. J’avoue avoir eu un doute sur la continuité du projet suite à ce divorce, mais j’ai été très agréablement surpris par le travail effectué par Philippe Hinschberger cette saison. Lui, c’est davantage la force tranquille : on le sent très ouvert au dialogue avec ses joueurs, et il laisse vivre son groupe sans doute de manière plus libérée. Avec des leaders comme Maxime Spano-Rahou ou Florian Sotoca, le groupe était de toute manière déjà unifié après deux montées successives. Certains éléments sont venus ajouter une plus-value qualitative (Mchangama, Mombris, Grange entre autres), mais la majeure partie du groupe était issue du National, voire de la CFA. En cela, le travail effectué par Hinschberger était fait dans la continuité de celui de Guégan, et cela s’est vraiment très bien déroulé pour une première saison en L2, neuf longues saisons après notre dernier passage à ce niveau. »

 

 

Grenoble s’est imposé comme le promu à suivre cette saison. Quels ont été les ingrédients de cette réussite sur le terrain ? Qui sont les joueurs qui se sont révélés ?

 

« Il est clair qu’au moment de faire les comptes, Grenoble a réalisé une saison au-delà de ses espérances. Le club termine neuvième (donc en première partie de tableau), pendant que les deux autres clubs promus, le Red Star et Béziers, sont relégués (dans l’attente des décisions administratives concernant Sochaux et Nancy). Bien entendu, le club est satisfait d’un tel résultat final. Les ingrédients de cette saison sont simples : Grenoble s’est tout de suite mis au travail pour réaliser un début de saison canon. Je pense à ces victoires obtenues avec sérieux à domicile contre Sochaux, Clermont ou Niort, ces points arrachés au Havre, à Beauvais face au Red Star, à Lens… Le club est même parvenu à intégrer le top 5 pendant quelques journées, preuve que l’envie et le dynamisme de la récente montée étaient toujours présents. »

 

« La neuvième place, c’est la place où Grenoble devait se trouver »

 

« L’objectif primordial était d’assurer le maintien le plus tôt possible. À la mi-saison, il manquait 6 points pour s’assurer une fin de saison en guise de bonus. Certains pensent que nous aurions pu lutter pour les places de barragistes, je ne partage pas cet avis. Grenoble possède l’effectif pour s’installer durablement en Ligue 2, mais ne peut pas pour le moment rivaliser sur le long terme avec les équipes du haut de tableau comme Lens, Troyes ou Lorient. La neuvième place, c’est la place où Grenoble devait se trouver, et c’est tant mieux. »

 

« Au niveau des révélations, je suis obligé de parler de Florian Sotoca et Maxime Spano-Rahou, nos deux principaux leaders de vestiaire qui vont malheureusement quitter le club pour aller viser des objectifs supérieurs aux nôtres. Sotoca s’est engagé à Lens, et je souhaite à Maxime de trouver un club de Ligue 1 car il possède le mental et le niveau pour évoluer à nouveau dans l’élite (le joueur a depuis signé à Valenciennes, ndlr). Ensuite, il y a les tauliers africains : Mchangama, Mombris, Abou Demba, Coulibaly. Ils apportent chacun leurs qualités : technique pour Mchangama, vitesse et physique pour Mombris et Abou Demba, et grosse capacité de récupération  pour Coulibaly. Enfin, j’ai eu des coups de coeur particuliers pour quatre joueurs au sein de l’effectif. D’abord Malek Chergui, le gars du cru qui se bat tout le temps, il ne lâche rien et marque souvent. Je lui souhaite une excellente expérience à Valenciennes avec le coach Guégan ! Ensuite, le guerrier Eric Vandenabeele, un stoppeur qu’il est nécessaire de garder pour la saison prochaine. Après, le milieu offensif Jessy Benet qui dégage beaucoup d’élégance balle au pied. Si Dijon n’en veut pas en Ligue 1, je suis partant pour le garder une saison supplémentaire en prêt, voire en achat définitif ! Et enfin la cerise sur le gâteau, le Belge Ryan Sanusi (depuis parti à Beerschot), énorme au milieu du terrain. Un joueur à conserver absolument là-aussi. »

 

Le mercato approche et Grenoble se montre déjà actif. Quelles sont les ambitions du club pour ce mercato et pour la saison à venir ?

 

« Grenoble est en plein mercato, et notre gestion fait plaisir à voir ! Pour une fois, le club ne brade pas ses meilleurs joueurs et la capacité de réaction aux départs est excellente. L’exemple typique, c’est Florian Sotoca : il part pour 1,2 millions d’euros à Lens, et derrière nous recrutons un joueur confirmé libre de tout contrat avec Florian Raspentino, buteur à 11 reprises avec Valenciennes cette saison. La logique est la même pour Maxime Spano Rahou, libéré de son contrat et remplacé par Adrien Monfray dans la foulée, un bon élément d’Orléans cette saison. Bref, il y a du répondant aux départs, et pour l’instant la satisfaction est réelle. »

 

« Ce ne sont pas des Ngolo Kanté ! »

 

« L’idée centrale autour de ce marché, ce sera de garder une colonne vertébrale de la saison passée et de densifier l’effectif pour être plus performant sur la durée. La saison dernière, nous avons connu un vrai coup de mou entre décembre et février, sans gagner le moindre match ! Cela a mis fin à tous nos espoirs de jouer la montée, mais cette baisse de régime était logique sur le plan sportif. Les joueurs titulaires ne peuvent pas enchaîner 45 matchs de qualité dans la saison, ce ne sont pas des Ngolo Kanté ! Du coup, il faut arriver à augmenter la quantité de joueurs professionnels sans perdre en qualité ! »

 

Willy Semedo a signé à Grenoble

 

« Je vois quelques coups lancés par la direction, notamment sur le plan offensif avec Willy Semedo ou Moussa Djitté. Nous avons peu d’éléments d’étude sur ces joueurs, donc mieux vaut attendre les premiers matchs de championnat avant de se faire une idée plus concrète. Je pense que Abdallah de Troyes est une recrue intéressante, parfaitement symbolique de cet objectif d’assurer le rapport quantité-qualité. À titre personnel, j’aimerais recruter un gardien supplémentaire histoire de donner du fil à retordre à notre duo Maubleu-Camara. J’aime par exemple beaucoup le gardien de Niort, Saturnin Allagbé. Si la direction passe par là et me lit, à bon entendeur… « 

« Si je devais donner une ambition pour la saison à venir, je ne vais pas rechercher monts et merveilles : il faut assurer le maintien le plus rapidement possible ! Si on regarde le calendrier du début de saison 2019/2020, il s’annonce très, très, très compliqué : d’abord un déplacement à Guingamp en première journée, puis réception de Troyes en quatrième journée, déplacement au Havre en cinquième journée et réception de Lens en sixième journée. La préparation physique va devoir être optimale pour attaquer fort le championnat, sinon le club va vite se retrouver dans le bas de tableau dès la fin du mois d’août. FORZA GRENOBLE ! »

 

 

Un grand merci à @ADonnarieix pour sa participation ! A plus tard, aujourd’hui même, pour parler de Chambly !

 

A très bientôt !

 

@PatateAJA