Ligue 2 – Parole aux fans – Châteauroux

19
juin
2019

Posté par Patate FS

Posté dans En affiche / Flash FS / France / Ligue 2

0 Comments

En cette période de trêve estivale, Footballsupps vous propose un focus sur chaque club de Ligue 2. Vingt fans des vingt clubs de Ligue 2 2019/20 ont accepté de répondre à trois questions sur leur club de cœur afin de revenir sur les accomplissements, les doutes et les échecs passés, et de se projeter sur la saison à venir.

Une revue d’effectif (actualisée à la date de publication de l’article) et un retour sur la saison écoulée pour chaque club seront proposés avant chaque interview.

 

CHÂTEAUROUX : Retrouver une stabilité

 

Le groupe castelroussin :

 

Gardiens de but : R.Pillot (28), W.Bedfian (17)

Défenseurs : C.Alhadhur (27), A.Raineau (32), C.Operi (22), N.Fofana (29), M.Soumaré (21), S.Condé (26), Y.M’Bone (26)

Milieux défensifs : S.Sarr (23), A.Sissako (21), F.Niang (24), O.Sangante (28), V.Vanbaleghem (22), L.Leroy (19)

Milieux offensifs : B.Chevreuil (22), R.Boukari (32), H.Hassan (17)

Attaquants : O.Tounkara (29), C.Diarra (27), P.Paulin Keny (28), A.Jung (21), Y.Chouaref (18)

 

Retour de prêt Nouvelles arrivées

 

 

Après un retour en Ligue 2 en 2017 et une très bonne saison qui a suivi, les choses ont été plus compliquées au début de la saison en 2018/19. Qu’est-ce qui a entraîné une telle baisse de régime de l’équipe de Jean-Luc Vasseur ? Pourquoi l’équipe n’a pas su repartir sur les mêmes bases ?

 

@bczerwony : « L’équipe de la saison passée s’était appuyée sur beaucoup de prêts. Et les pertes de Cheik Traoré, Chaker Alhadhur et surtout Saïd Benrahma ont été très dures, voire impossibles à compenser. Les deux latéraux ont été remplacés par les n°2 à leurs postes de la saison passée par exemple. Le prêt de Sidy Sarr, qui avait été le meilleur joueur l’an dernier, a également été une grosse perte. Certaines recrues censées compenser ces départs, n’ont pas été au niveau espéré, comme Jérémy Livolant à la place de Benrahma, qui était le principal dépositaire de l’animation offensive.

A cela, on peut ajouter des tensions en interne entre Jean-Luc Vasseur et le directeur sportif Jérôme Leroy, qui ont contribué à tendre l’ambiance. Vasseur était accusé de ne pas faire assez confiance à ses joueurs et de toujours verser dans le pessimisme quant à leur niveau. La défense était fragile sur les côtés et a commencé à craquer de toute part, comme lors de l’enchaînement de défaites contre Brest (5-1) puis Troyes (0-3). Dès lors, le départ de Jean-Luc Vasseur n’était plus qu’une question de temps. »

 

L’arrivée de Nicolas Usaï a permis au club d’éviter la zone rouge jusqu’à la fin de la saison. Qu’est-ce que le nouvel entraîneur a apporté à l’équipe ? Comment l’équipe est-elle parvenue à sauver sa saison ?

 

« Il est tout d’abord revenu à un schéma tactique plus classique en 4-4-2 qui a permis de verrouiller les côtés, là où la défense prenait l’eau. Ça, c’est son impact immédiat.

 

« Le groupe a beaucoup marché à l’humain »

 

Puis, au fil de la saison, il a ramené du sourire et de la sérénité au sein du club. Les résultats ont été meilleurs au fur et à mesure. Ensuite, lorsque l’équipe s’est relâchée, il n’a pas hésité à relancer des joueurs un peu oubliés par Jean-Luc Vasseur (Alexandre Raineau, Abdoulaye Sissako, Cheick Fantamady Diarra) et lancer des jeunes (Ylyas Chouaref, la révélation de la saison, Léo Leroy…). Les cadres (Rémi Pillot, Yannick Mboné, Grégory Bourillon, Opa Sanganté, Maxime Barthelmé) ont suivi ça a donné une fin de saison en boulet de canon. La confiance accordée aux cadres, qui ont été impeccables du début à la fin, a été essentielle. Le groupe a beaucoup marché à l’humain et ça a été le moteur de la série décisive de la fin de saison. Il se dit notamment que le contrat immédiatement proposé à Nama Fofana après sa grave blessure à Sochaux a transcendé le groupe.

 

 

Ce sera la première préparation de saison pleine au club pour Nicolas Usaï. Sur le mercato et pour la saison à venir, quelles sont les ambitions berrichonnes ?

 

« Je pense que le club voudra avant tout se stabiliser en Ligue 2. La Berrichonne est en train de se réinventer, avec une rénovation des infrastructures notamment et il voudra consolider les bases sur lesquelles il construit. L’organigramme est composé de personnes qui connaissent le club depuis très longtemps et je pense qu’ils voudront sagement et patiemment bâtir quelque chose. Pour le recrutement, Nicolas Usaï et Jérôme Leroy se concerteront et il n’y aura sans doute pas de grosse folie. On comptera sur les talents de Jérôme Leroy, qui a réussi quelques jolis coups depuis qu’il est ici. Mais ce sera surtout un recrutement quantitatif afin de compenser les départs, notamment ceux de Bourillon et Barthelmé. A titre personnel, je rêve d’un retour à la maison de Sébastien Roudet mais je ne sais pas si c’est réalisable ! »

 

 

Un grand merci à @bczerwony pour sa participation ! On se retrouve très vite pour parler du FC Lorient !

 

A très bientôt !

 

@PatateAJA