Le Red Star s’en rapproche

28
février
2016

Posté par Pierre

Posté dans En affiche / Flash FS / Ligue 2

0 Comments

Avant-dernière rencontre de la vingt-huitième journée de Ligue 2. Diffusé sur beIN Sports, ce choc entre le Red Star et Nîmes, on en salive déjà. Les Audoniens créent la surprise depuis le début de saison. Invaincus depuis 7 journées, ils occupent une surprenante troisième place. Le duo Sliti-Bouazza fait trembler les défenses adverses tandis qu’à l’arrière, Balijon, portier de l’Etoile Rouge, totalise 14 « clean shit » et n’a encaissé que 11 buts en 22 rencontres. En face, Nîmes qui n’a perdu qu’une seule fois en 8 journées, est la meilleure équipe de Ligue 2 en 2016, mais pointe à la seizième place et lutte pour son maintien. Des Nîmois qui se déplacent sans Koura (blessé) ni Harek, resté à Nîmes pour l’accouchement de sa femme, mais avec près d’une centaine de supporters gardois qui ont fait le déplacement jusqu’à Beauvais.

 

Deux équipes qui tentent de développer du jeu mais qui risquent d’avoir du mal à le faire durant cette partie tant les conditions sont difficiles : la pelouse n’est qu’un énorme champ de patates (Beauvais, l’équipe locale, y a joué hier) tandis qu’un vent violent balaie la Picardie. Secrètement, on espère néanmoins assister à une rencontre agréable.

 

Rapidement, on se rend compte que ce sera compliqué. Les dix premières minutes, on est spectateur du round d’observation. Les dégagements des deux gardiens finissent systématiquement en touche, poussés par le vent. Sliti essaie de percuter, sans succès. C’est dans un espèce de faux-rythme que Nîmes se procure la première véritable occasion de la partie. Lancé côté gauche, Cissokho est à la réception d’un caviar de Téji Savanier, revenu de blessure. Sa volée du droit est repoussée, à bout portant, par la tête de Palun, séché sur le coup (15′). Nîmes procède en contre et laisse la possession aux locaux (60 % dans la première demi-heure) qui piétinent dans la moitié de terrain adverse. On s’approche doucement de la pause, et Nîmes, qui joue contre le vent, va se faire peur.

 

En cinq minutes, Mathieu Michel, dernier rempart gardois, va s’illustrer trois fois. Devant Boe Kane (38′), Bouazza (39′) et Sliti (41′), il sort trois parades de grande classe pour permettre aux siens de rester à flots. Nîmes fait le dos rond et attend patiemment la mi-temps, sifflée après deux petites minutes de temps additionnel. Le Red Star, qui jouait pourtant avec le vent – un paramètre à prendre largement en compte – n’a pas réussi à trouver la faille. Nîmes, timide durant ces 45 premières période, peut-il faire tomber une nouvelle équipe de tête ?

 

Les Audoniens reviennent des vestiaires avec les mêmes intentions que lors du premier acté. Michel doit une nouvelle fois intervenir devant Chavalerin, servi dans la profondeur par Sliti (49′). Sur sa première occasion de la rencontre, Ngamukol, avant-centre des verts, va faire mouche. Il élimine facilement Anthony Marin dans la surface et trompe Michel, du gauche, en angle fermé. Le gardien des crocodiles a fini par céder, bien aidé par une défense orpheline de son meneur, Féthi Harek, nouvellement papa et resté à la maison pour l’occasion. Les hommes de Bernard Blaquart sont dépassés et Michel, toujours, se jette une nouvelle fois devant Sliti pour sauver les siens d’un break qui serait pourtant mérité (54′). Le match tourne au cauchemar pour Nîmes qui va se retrouver à 10 peu avant l’heure de jeu. Marin, déjà averti en première période, glisse sur le ballon et accroche Boe Kane. L’arbitre de la rencontre, Monsieur Rouinsard, le sanctionne d’un second jaune sévère. C’est donc le rouge, Nîmes devra évoluer une demi-heure en infériorité numérique (57′).

 

Exit Ripart et Savanier, transparents depuis une heure. Blaquart lance en jeu Chamed (60′) pour apporter de la vitesse devant, tandis que Savanier paye l’expulsion de Marin, remplacé donc par Zarabi, recrue hivernale du Nîmes Olympique. Les effets de ces changements tardent à se faire sentir, et c’est Cordoval qui va sauver les siens d’un tacle parfait en pleine surface de réparation. Ngamukol était tout proche du doublé (65′). Le Red Star veut profiter de sa supériorité numérique pour enfoncer le clou, mais se heurte une nouvelle fois à un gardien en état de grâce, qui repousse une énième tentative de Bouazza (69′). Le troisième de Ligue 2 gère tranquillement son avance et fait tourner. Le temps pour Mathieu Michel de réaliser une double sortie dans les pieds de Ngakumol puis Boe Kane (86′). Celui qui sera surement élu Homme du match est tout proche, sur un corner dans les arrêts de jeu, de marquer le but de l’égalisation. C’est bien Michel qui monte sur la dernière occasion nîmoise et place une reprise de volée du droit qui fait s’employer Balijon (92′). Malgré tous ses efforts, dans ses buts comme devant ceux de son homologue audonien, Michel n’aura pu éviter à Nîmes la défaite.

 

Grâce à cette courte victoire, Hameur Bouazza et ses coéquipiers restent troisièmes avec désormais 4 points d’avance sur Le Havre, quatrième, et 5 points sur Metz et Clermont. Quant à eux, les gardois restent seizièmes avec 3 points d’avance sur la zone rouge. La montée se rapproche pour des locaux sans complexe, tandis qu’il faudra se reprendre à domicile contre Bourg-Péronnas pour Nîmes.

 

Kevin.

 

Crédits photo : AFP