L’AJ Auxerre s’en sort bien

27
mai
2017

Posté par Anthony G.

Posté dans En affiche / France / Ligue 2

0 Comments

En s’imposant 1-0 face au Red Star, lors de la dernière journée de Ligue 2, grâce à la dixième réalisation de la saison de Gaëtan Courtet en Championnat, Auxerre (17e avec 43 points) a gagné le droit de disputer une nouvelle saison en Domino’s Ligue 2, sa sixième depuis sa chute en 2012.

Cette saison dont le maintien est survenu tardivement, n’est pas sans rappeler la saison 2013-2014 qui avait vu l’AJA décrocher son maintien lors des trois dernières journées de Championnat.

Retour sur une longue et harassante saison 2016 – 2017.

 

Vannuchi s’en va

 

Après avoir été à la tête de l’équipe première durant plus de deux saisons, Jean-Luc Vannuchi refuse une offre de prolongation formulée par le président Guy Cotret. Direction la Corse, et plus précisément le Gazélec Ajaccio tout juste relégué en Ligue 2 où il retrouvera deux anciens joueurs qu’il a eu sous ses ordres : Rémi Mulumba (ex-Lorient) et le défenseur Cédric Hountondji (ex-Rennes et Châteauroux).

Pour le remplacer, Guy Cotret se tourne vers l’ancien attaquant roumain du FC Nantes, Viorel Moldovan, entraîneur adjoint de la Roumanie (présente à l’Euro dans le même groupe que la France, la Suisse et l’Albanie. NLDR), et qui n’a aucune expérience en tant qu’entraîneur.

Comme à chaque intersaison, de nouveaux joueurs sont venus rejoindre le club. Ainsi ce sont le gardien de but Pierre-Alexandre Bois (Havre AC), les défenseurs Roman Laspalles (Guingamp) signant son premier contrat professionnel par la même occasion, Baba Traoré (ex-Bourg-en-Bresse), Rémi Fournier (ex-Red Star), Mickaël Tacalfred (ex-Reims), et le prêt du défenseur marseillais Stéphane Sparagna, le retour du milieu de terrain formé au club, Lionel Mathis (ex- Guingamp) qui a joué avec les Boumsong, Mexès, Kapo et Cissé. L’attaquant Yoann Touzghar (ex-Amiens et Lens) est aussi engagé, mais ne pourra disputer son premier match qu’au bout d’un mois de compétition, car son ancien club, le club tunisien du Club Africain tente de s’opposer à sa signature (car étant encore sous contrat). L’attaquant Tunisien va saisir la FIFA pour expliquer que son club ne le payait plus depuis plusieurs mois. La FIFA l’autorise alors à jouer avec l’AJA.

Du côté des départs, Auxerre enregistre de nombreux départs. Le portier Geoffrey Lembet quitte le club libre de tout contrat. Les défenseurs Thomas Fontaine et Sébastien Puygrenier laissés libre de tout contrat prennent les directions de Clermont pour le premier et de Créteil pour le second, Sohny Sefil s’engage en Grèce (Asteras Tripolis), Cédric Hountondji voit son prêt à l’AJA prendre fin et retourne à Rennes, Salimo Sylla quitte le club et signe en Belgique ; Henri Ndong part également en fin de contrat de l’AJA. Passons ensuite aux milieux de terrains, Ibrahima Seck rejoint à son tour la Belgique, Grégoire Lefebvre résilie son contrat et signe avec le Red Star, Grégory Berthier est vendu au Stade de Reims, Vincent Gragnic quitte aussi l’AJA libre de tout contrat et rebondit du côté du promu Strasbourgeois. L’attaquant Sehrou Guirassy après un prêt plutôt fructueux sur les bords de l’Yonne retourne à Lille avant d’être vendu par les Lillois à Cologne.

Dès le mois de Juillet, un investisseur chinois se montre intéressé par une reprise du club. Cet investisseur chinois, James Zhou, se trouve à la tête d’une entreprise chinoise, ORG PACKAGING, qui fabrique des canettes en plastiques pour des boissons bien connues.

 

Un groupe très jeune

 

L’AJA commence sa saison par les traditionnelles rencontres amicales de début de saison. Auxerre dispute six matchs amicaux qui se soldent par deux nuls et quatre défaites, dont un sévère 4-0 en faveur des promus Orléanais. L’équipe qui est alignée par Viorel Moldovan est alors très jeune, puisque seuls Mickaël Tacalfred (35 ans), Lionel Mathis (34 ans), Rémi Fournier (32 ans), Gaëtan Courtet (27 ans), Zacharie Boucher (24 ans), Ruben Aguilar et Adama Ba (23 ans) font figures « d’anciens » dans un effectif très jeune. Ce groupe comprend de nombreux jeunes issus du Centre de Formation. Ainsi les défenseurs, Khamis Digol * (18 ans), Issa Samba (18 ans / 1 match), Evan Ndicka (17 ans / 3 matchs **), Roman Laspalles *** (20 ans / 2 matchs), Kenji Van Boto (21 ans / 18 matchs), les milieux de terrain : Lamine Fomba (18 ans / 2 matchs), Abdoulaye Sissako (18 ans / 10 matchs), Moussa Diallo (20 ans / 11 matchs), Loïc Goujon (21 ans / 26 matchs) et l’attaquant Romain Montiel (22 ans / 6 matchs) qui ont tous signé un contrat professionnel avec l’AJA ont fait leurs débuts avec le club. À ces six joueurs, il faut aussi ajouter Samed Kilic (21 ans / 13 matchs), Brahim Konaté (21 ans / 26 matchs), Florian Ayé (20 ans / 20 matchs), François-Xavier Fumu Tamuzo (22 ans / 16 matchs) qui avaient déjà évolué avec l’équipe première lors de la précédente saison.

Le début de saison de l’AJA est assez désastreux et se retrouve en dangereuse situation avec seulement 6 points (une seule victoire et trois nuls) pris au bout de la 9ème journée. L’entraîneur Viorel Moldovan, est d’abord mis à pied  » pour faute grave « , puis limogé la semaine suivante pour la raison suivante.
Auxerre sort d’une nouvelle défaite face au Havre (1-0). Viorel Moldovan est interviewé par les micros de BeinSport et s’y montre très critique vis-à-vis du  » management  » du club et dit  » regretter l’absence de joueurs de couloirs « .

 

Pour remplacer Viorel Moldovan, les dirigeants auxerrois se tournent vers Cédric Daury (ex-entraîneur du Havre et de Châteauroux notamment).

Dans les coulisses du club, la reprise du club s’accélère, puisqu’un accord est trouvé entre Madame Limido et les dirigeants chinois. La vente se fait pour un montant de 6 millions d’Euros auxquels Monsieur Zhou va ajouter 2 millions d’Euros supplémentaires dans le club durant trois ans. Après s’être heurté à un refus de l’Association AJA, un accord est finalement trouvé entre ORG Packaging et l’Association AJA. L’AJA passe officiellement sous pavillon chinois à la fin du mois d’Octobre 2016.

Peu de temps après l’acquisition du club par les chinois, un nouveau joueur vient renforcer l’effectif. Il s’agit d’un joueur familier des amateurs de la Ligue 1, pour y avoir évolué dans trois clubs de l’élite (Metz, Lille et Bordeaux) avant de tenter des expériences à l’étranger en Allemagne (Werder Brême), en Turquie (Rizespor) et en Israël (Maccabi Haifa). En effet, Ludovic Obraniak milieu polonais fait son retour en France et paraphe un contrat jusqu’en juin 2018. Notons que ce n’est pas la première que le nom de Ludovic Obraniak est associé à l’AJA ; en effet, Jean Fernandez qui l’avait fait débuté avec les pros à Metz souhaitait le rapatrier pour renforcer l’équipe suite à la qualification d’Auxerre pour le tour préliminaire de Ligue Des Champions en 2010, mais en vain.

Par ailleurs, un des meilleurs joueurs passés par le Centre de Formation du club, Djibril Cissé (35 ans) a été autorisé à venir s’entraîner avec les jeunes du Centre de Formation, prenant part à quelques entraînements avec les pros.

Sur le terrain, la situation n’est guère rassurante puisque l’AJA termine la phase aller à une bien peu glorieuse avant-dernière place avec 16 points soit un de plus que le dernier Orléans. Sur cette phase aller, l’AJA ne compte que 3 petites victoires (Bourg-en-Bresse ; Laval et Nîmes) !

Autant dire que la tâche pour le maintien s’annonce des plus compliquées et semble bien mal engagée.

 

La vraie-fausse arrivée de Jean-Pierre Papin

 

Au mois de janvier, les nouveaux propriétaires de l’AJA souhaitent mettre en place un homme fort avec une triple casquette : directeur sportif, ambassadeur du club et entraîneur de l’équipe première. Le nom qui sort dans la presse est celui du Ballon d’Or 1991, Jean-Pierre Papin (53 ans).

Ce dernier confirmant également son arrivée ainsi que l’arrivée de cinq à six joueurs.

Cette arrivée de l’ancien goléador de l’OM ne va plaire à Guy Roux, puisque cela signifie remercier Cédric Daury seulement trois mois après son arrivée. Guy Roux met donc son veto à son arrivée. S’en suit pendant quelques jours une période de fortes tensions entre Guy Roux et Jean-Pierre Papin qui se répondent par médias interposés. Finalement la décision tombe, Jean-Pierre Papin ne sera pas l’homme fort d’ORG Packaging.

Durant ce mercato, Auxerre enregistre les prêts de Birama Touré (24 ans) et de Mohamed Yattara (23 ans) en provenance du Standard de Liège ainsi que le prêt du défenseur, passé par le Stade Brestois 29, Vieux Yaya Sané (27 ans) ainsi que l’arrivée, dans les dernières heures du mercato, d’un attaquant évoluant à Avranches, Ibrahim Sangaré (23 ans / 3 matchs). Yoann Touzghar peu en vue depuis son arrivée dans l’Yonne (seulement trois buts inscrits dont un doublé face à Laval pour le premier match de Cédric Daury) est transféré au FC Sochaux-Montbéliard.

Encore engagée en Coupe de France, Auxerre affronte les Verts de l’AS Saint-Étienne en seizièmes de finale au Stade de l’Abbé Deschamps. Contre toute-attente, ce sont bien les hommes de Cédric Daury qui sortent victorieux de cette confrontation (3-0 a.p grâce à des buts de Yattara, de Birama Touré et un dernier but inscrit par le latéral gauche Kenji Van Boto). Quelques jours après cette belle victoire, l’AJA retombe dans ses travers et enregistre une nouvelle défaite 0-2 contre Orléans.

Après cette défaite, Auxerre rebondit et signe trois victoires de suite, surtout l’AJA fait chuter un des leaders le Stade Brestois (3-1) et sort la tête de l’eau pour se retrouver finalement 17e. Malheureusement pour l’AJA, cette belle série est stoppée par la fin du mois de Février et de Mars assez difficile puisque Auxerre ne décroche qu’un seul petit point sur la pelouse d’une autre équipe en difficulté : Laval (0-0). De plus, à la fin du mois de Mars revient la rumeur de l’arrivée de Jean-Pierre Papin mais cette information est démentie par le club.

 

L’AJA repart de l’avant

 

Le mois d’Avril est l’opposé même du mois de Mars puisque sur 12 points possibles, Auxerre en prend 10 dont neuf contre trois des équipes de la première moitié du classement (Amiens (1-0), Lens (1-0) et Nîmes (1-0)), ce qui permet à Auxerre de se positionner à la 17e place avant le sprint final. Dans le même temps, Orléans se voit sanctionner de quatre points par la DNCG puis par le CNOSF. Ce qui permet à Auxerre de repasser devant Orléans et de compter deux points d’avance sur son adversaire.

Les jeunes U19 conduits par Jérémy Spender et quelques jeunes devenus à avoir déjà signés pro (Sissako, Ndicka, Fomba) échouent à une marche de disputer la finale de Gambardella, face à l’OM, puisque les jeunes de Montpellier parviennent à renverser la tendance en toute fin de match (2-1).

Par ailleurs, Francis Graille ancien président du PSG et du LOSC est pressenti pour prendre la succession de Guy Cotret, qui pourrait rebondir… à l’US Orléans. Francis Graille est officiellement nommé le 17 Mai à la Présidence d’Auxerre suite à la signature de la démission de Guy Cotret. Auxerre termine deux de ses trois dernières sorties par une défaite contre l’ESTAC (2-3 après s’être vu refuser un but valide), ainsi qu’un nul 0-0 contre Valenciennes.

 

L’AJ Auxerre joue à se faire peur

 

Tout va se jouer lors de la dernière journée de Championnat. Alors que Laval est déjà condamné et reçoit Nîmes au Stade Francis Le Blé, Orléans (premier relégable) se déplaçe sur la pelouse du stade Océane, l’AJA accueille l’avant-dernier le Red Star, qui compte trois anciens auxerrois dans ses rangs (Lembet, Lefebvre et Castelletto… pourtant pisté par l’AJA au début de la saison).

Avant cette journée, Auxerre ne compte que deux points d’avance sur Orléans, autant dire presque rien dans un Championnat assez serré aussi bien dans le haut du classement que dans le bas. Même si Auxerre ne peut plus descendre directement en National 1, elle n’en reste pas moins dépendante du résultat d’Orléans face au Havre puisqu’en cas de victoire d’Orléans et de défaite de l’AJA, ce serait au club de l’Yonne de disputer les premiers barrages, devenus officiels au début de la saison, face au troisième de National, le Paris FC… ancien club de Guy Cotret et de Jean-Luc Vannuchi.

À la mi-temps, Orléans se retrouve mené sur la pelouse du Havre (2-1). Pendant soixante minutes, Auxerre se procure quelques tentatives qui se révèlent infructueuses. Le Red Star loupe une énorme occasion par le nouvel entrant Idriss Mhirsi mais sa frappe passe de peu à côté du poteau gauche de Zacharie Boucher. Dix minutes plus tard, après une talonnade loupée de Jean-Charles Castelletto, Baba Traoré récupère la balle entre dans la surface de réparation et sert Gaëtan Courtet qui n’a plus qu’à pousser la balle au fond des filets de Lembet. Explosion de joie au Stade de l’Abbé Deschamps. À ce moment, Auxerre compte cinq points d’avance sur Orléans à vingt minutes du terme de la rencontre.

 

Ce but semble avoir libéré les joueurs de Cédric Daury puisqu’Auxerre continue à se procurer des occasions (Aguilar, Yattara) mais ne parvient pas à faire la différence. Durant les arrêts de jeu, Cédric Daury fait remplacer Lionel Mathis par le jeune Loïc Goujon. Lionel Mathis est, alors, ovationné par le public de l’Abbé Deschamps puisqu’il s’agit de sa dernière sortie, lui qui a décidé de mettre un terme à sa carrière. Finalement quelques instants plus tard, l’arbitre libère les joueurs et le Stade Abbé Deschamps puisque dans le même temps, Orléans a été battue 4-1 par l’équipe du Havre. L’AJA s’en tire, donc plutôt bien et décroche de justesse son maintien.

 

 

* Khamis Digol n’a pas signé de contrat pro avec le club. Selon un supporter de l’AJA qui suit les équipes de jeunes, Khamis Digol devrait s’engager avec Troyes.

** Les chiffres qui sont mentionnés sont ceux donnés par la LFP.

*** Roman Laspalles a signé pro avec l’AJA mais a été formé à Guingamp.

 

 

La saison 2016 – 2017 en quelques chiffres

 

Coupe de la Ligue : Elimination par le TFC (1-0) en seizièmes de finale. Victoires face contre Bourg-en-Bresse (5-4 t.a.b) et 2-0 contre Strasbourg.

Coupe de France : Elimination par Fréjus (2-0) en huitièmes de finale. Victoires contre L’US Saint-Serninoise (1-4), Cluses Scionzier Football Club (1-4), ESTAC (4-2 a.p) et l’AS St Etienne (3-0).

5 comme le nombre de points d’avance que l’AJA (43) possède sur le dix-huitième, Orléans (38) à la fin du Championnat

11 comme le nombre de victoires de l’AJA cette saison en Championnat pour 10 nuls et 17 défaites.

17 comme le classement final de l’AJA, place qu’elle occupait depuis la 32ème journée. Par ailleurs, l’AJA a été à la dix-septième place pendant 13 journées durant la saison.

18 comme le nombre de points pris par l’AJA face aux sept premiers du classement (zéro point contre Strasbourg et Reims), 1 point contre Troyes ; trois points pris face à Brest, quatre contre Lens et Amiens et six points pris face à Nîmes).

28 comme le nombre de buts marqués par les joueurs de l’AJA. Comme l’année dernière, le meilleur buteur du club reste Gaëtan Courtet avec dix réalisations inscrites en Championnat.

38 comme le nombre de matchs disputés par Gaëtan Courtet et Zacharie Boucher en Championnat.

40 comme le nombre de buts encaissés par l’AJA. Zacharie Boucher a réalisé 14 clean-sheets.

À la lecture de ces quelques chiffres, on se rend mieux compte que l’AJA aura tremblée toute la saison.

Mais désormais, Auxerre peut se tourner vers l’avenir et écrire un nouveau chapitre en Ligue 2, son sixième depuis 2012.

Espérons que celui-ci soit bien meilleur que le dernier…

 

Leonidas