Graziano Pellè, l’oublié ?

05
juin
2014

Posté par Anthony G.

Posté dans Autres championnats / En affiche / Flash FS

0 Comments

Depuis 2012, un attaquant italien fait du bon travail sans vraiment faire parler de lui. Dans l’ombre des attaquants tel que Giuseppe Rossi, Mario Balotelli ou encore le jeune Ciro Immobile, Graziano Pellè a su faire son trou dans le club de Feyenoord, aux Pays-Bas, et a su obtenir la confiance de son coach Ronald Koeman et a même été sondé par Chelsea et le FC Barcelone. Qu’en est-il de la sélection nationale ? C’est une question qui mérite d’être posée car avec des statistiques à hauteur de 55 buts en 66 matchs, l’Italien a sorti deux grosses saisons afin d’avoir une chance pour le mondial.

 

Commençons tout d’abord par retracer sa carrière, Graziano Pellè est un joueur actuellement âgé de 28 ans (29 ans en Juillet), son parcours en jeune se fait dans le club de Lecce où il débute d’ailleurs en pro. Grand attaquant « à la Luca Toni » ce qui constitue un profil intéressant mais moins utilisé depuis quelques années, Graziano ne joue que 12 matchs en 3 ans avec Lecce lors de ses débuts en pro et se retrouve prêté tous les ans, 2005 à Catane où il ne marque pas, 2006 à Crotone où il marque 6 buts en 17 matchs lors de la première partie de saison, il finit la saison à Cesena avec 39 matchs à son actif pour 10 buts marqués. On pense alors que le joueur avait besoin de se trouver et qu’à présent il va encore évoluer, développer ses capacités, son talent et qu’il aura un parcours à la Luca Toni surtout que, en U20 et en Espoirs de la sélection italienne, le joueur inscrit 11 buts en 21 matchs sur 3 ans. Et il semble qu’on ne soit pas les seuls à penser ça, l’AZ Alkmaar suivait le joueur et l’a acheté à Lecce à qui il appartenait toujours. Quatre saisons dans le club d’Eredivisie, 95 matchs pour 16 petits buts seulement ce qui ne pousse pas le club hollandais à signer un nouveau contrat à l’Italien qui prévoit la chose et signe 6 mois avant un contrat de 5 ans avec le club italien de Parme qu’il rejoint en Juillet 2011. 14 matchs en 2011 avec Parme, 2 buts et le revoilà prêté, cette fois à la Sampdoria les 6 premiers mois de 2012 où il joue 16 matchs et inscrit 4 buts. On se rend bien compte que le joueur n’a pas le niveau nécessaire pour penser à jouer dans des clubs du milieu de tableau en Série A, mais si déjà il n’arrive pas à ça, où peut-il penser jouer en étant utile et efficace pour son équipe ?

 

Eh bien, Ronald Koeman a, semble-t-il, une recette magique pour en faire un joueur utile, efficace et qui a un très bon niveau. En effet, pour sa première année à la pointe du club de Rotterdam, l’Italien a mis 29 buts en 33 matchs et fini 3ème meilleur buteur d’Eredivisie. Cette saison constitue la meilleure de toute sa carrière, il semble que le joueur ait trouvé ses marques et son entente avec les joueurs du club soient au plus haut. Il ne reste plus à Pellè qu’à confirmer cette très bonne saison afin de montrer qu’il n’est pas un joueur de bas de tableau pour une équipe de Série A mais qu’il peut jouer un rôle important dans une équipe jouant l’Europe. Et c’est ce que le joueur veut et fait. Pour la saison 2013-2014, Graziano Pellè joue un total de 33 matchs toutes compétitions confondues et a marqué 26 buts, moins bien que l’année précédente mais toujours une très bonne saison pour l’Italien qui ravit les supporters du club de Rotterdam.

 

Après deux très bonnes saisons, la question qu’on peut se poser est la suivante : Prandelli va-t-il s’intéresser à lui afin de l’essayer dans sa squadra ? C’est une bonne question qui se pose là, certes l’Italie a de très bons attaquants mais la plupart sont assez irréguliers. Si l’on regarde les joueurs cités dans le premier paragraphe, on constate que Balotelli a fait une saison en dent de scie, qu’Immobile a fait une très grosse saison (Capocannoniere tout de même !). La saison dernière a plutôt été décevante au Genoa et Giuseppe Rossi, lui, n’a même pas fait une saison entière depuis 2010 malgré de bonnes statistiques ! Quand on lit ça on se dit forcément que Pellè a une chance de convaincre Prandelli de l’essayer. Pourtant le sélectionneur de la Squadra Azzura ne l’a jamais sélectionné ne serait-ce que pour un match amical, préférant faire confiance aux joueurs à qui il a déjà eu à faire ou en préférant faire confiance à la jeunesse plutôt qu’à lui. On peut tout de même comprendre le choix de Prandelli, avant ces deux grosses saisons, Pellè n’avait rien prouvé à personne, mais depuis 2 saisons, l’Italien enchaîne les bonnes performances et une convocation dans les 30 italiens au mondial n’aurait peut-être pas été volé mais le mister en a décidé autrement.

 

Et pour la suite ? Et bien pour la suite, Graziano sera le seul à décider. Koeman n’étant plus l’entraîneur de Feyenoord, il faudra voir si l’Italien y arrive avec le prochain, en sachant qu’il fonctionne à l’affectif il faudra lui faire confiance à 100%, sinon il pourrait revenir dans ses travers qui lui ont sans doute coûté la sélection nationale. Espérons pour lui que sa non-sélection ne l’atteindra pas mentalement au point de retrouver le niveau plutôt médiocre qu’il a eu avant d’arriver à Feyenoord car à Rotterdam il s’est fait un nom et est l’un des préférés du public.

 

Puppi