Pas de vainqueur à Madrid

08
avril
2017

Posté par Pierre LG

Posté dans En affiche / Flash FS / Liga

0 Comments

Ce samedi (16 h 15) avait lieu le 159e derby madrilène (en championnat) entre le Real et l’Atlético. Avant la rencontre, l’avantage était clairement pour les joueurs de Zinedine Zidane, grâce à dix points d’avance et à un match en retard. Un Oblak en grande forme a contre-carré les objetifs du Real.

Au Bernabéu, les Colchoneros se procuraient la première occasion sur un coup franc de Koke mais aucun joueur n’était capable de dévier le ballon dans le but gardé par Keylor Navas (3′). Les Merengues cherchaient à répondre mais ni le centre de Carvajal (8′), ni la percée de Benzema (10′) n’inquiètaient Oblak. C’est finalement le Portugais Ronaldo qui obligeait le portier de l’Atlético à une première intervention après un magnifique dribble à l’entrée de la surface de réparation (15′).

La connexion Benzema-Ronaldo n’a fonctionné qu’à partir de la demi-heure de jeu. D’abord, le Français a conclu le une-deux avec le Portugais d’une très belle frappe cadrée, mais déviée en corner par le gardien infranchissable de l’Atlético (28′). Quelques minutes plus tard, quand Cristiano Ronaldo réussissait à éviter la sortie d’Oblak, c’était Savic qui revenait à temps sur devant son but pour mettre la tête et éviter l’ouverture du score du Real (31′).

 

Un but pour débrider le match

À la pause, il était compliqué de dire que les hommes de Diego Simeone avaient cherché à emballer le match, tellement ils ont procédé par contres. Malgré cela, ces contre-attaques ont été à chaque fois dangereux pour les locaux, comme sur la perte de balle de Sergio Ramos immédiatement exploitée par Antoine Griezmann. La frappe de l’ancien de la Real Sociedad est sortie en corner par Navas (39′).

Les joueurs du Real débutaient très bien la seconde période. Karim Benzema (47′) puis Ronaldo (48′) mettent (encore) à contribution Oblak ! Le gardien de l’Atlético lançait sa seconde période comme il avait joué la première. Alors que les attaquants se sont mis en évidence côté merengue, c’est un défenseur qui va faire mal à Diego Simeone. Sur un coup franc de Toni Kroos, Pepe reprend de la tête et propulse le ballon au fond des filets de l’Atlético (52′). Juste derrière, Carvajal a la possibilité de doubler le score mais sa tentative n’est pas cadrée (55′).

Saùl sonnait la révolte sur une frappe des 20 mètres mais Navas ne se laissait pas impressionner (58′). Le gardien du Real était à nouveau déterminant sur une percée de Fernando Torres (60′) puis devant un appel de Koke (70′). Mais, au lieu de les pousser à attaquer, les Colchoneros choisissaient de rester dans leurs 30 derniers mètres lors des vingt dernières minutes du match…

Alors que le score semblait contenter tout le monde, Griezmann a surgi pour égaliser (85′) et relancer l’intérêt des derniers moments du match, mais aucun des clubs madrilènes n’a pris l’ascendant. Intercalé entre les clubs de la capitale espagnole, le Barcelona se déplace à Málaga dans la soirée (20 h 45). Avec ce résultat nul (1-1), son objectif sera forcément de s’imposer, pour revenir à hauteur du Real.

 

Pierre LG.