Cinq raisons pour lesquelles Ibra ne quittera pas Paris cet été

16
mars
2013

Posté par Anthony G.

Posté dans Edito

0 Comments

Ibrahimovic au Bayern, au Real Madrid, à la Juventus… on envoie le géant Suédois partout. Pourtant, force est de constater que l’homme aux 24 buts en Ligue 1 n’a aucune raison de partir. Bien au contraire…

 

Un poids en moins :
On le sait, si l’homme à la queue de cheval lisse et soyeuse a eu une période difficile, c’est qu’il vivait au dépend d’un concurrent de poids qui luttait pour la place de titulaire. Cet attaquant d’envergure internationale n’est autre que Peguy Luyindula, meilleur buteur de l’Emirates Cup en 2007 ! Lui qui n’avait pas joué depuis plus de 600 jours ne cessait de menacer Ibra, à l’instar des dirigeants et de la presse. Son principal argument : il était le meilleur buteur de Ligue 1 en activité. Vitesse, puissance, instinct du buteur, fin dribbleur etc…, il avait tout pour renvoyer « Big Nose » dans les cordes ! Depuis, il s’est offert un bronzage renforcé sur la East Cost et Ibra peut souffler.

 

Un fils spirituel :
A Paris, Ibra a trouvé un fils, une bataille, il ne faudrait pas qu’il s’en aille – ohohoh. Ce fils, c’est Jérémy Ménez. Ibra l’avoue, il se reconnait en lui footballistiquement, mentalement et capillairement parlant. Individuel né, lunatique au possible et particulièrement fainéant quand il s’agit de faire un effort, Jeremy – visiblement plus préoccupé à travailler les terrains d’Emilie de Secret Story que ceux du Camp des Loges – s’identifie à son maitre et compte tout apprendre de lui. Et Ibra se voit confier le rôle d’un protecteur, d’un père. A l’image des supporters parisiens, Menez estime qu’avant l’arrivé du suédois, il « n’avait rien ! ».

 

Image

 

Habemus Siaka :
A la question de l’achat d’une Porsche que l’homme au nez hors-jeu se serait offert à un prix exorbitant, il répond : « C’est absolument faux. J’ai commandé un avion, ça va plus vite ! ». Un avion ? Mais pourquoi faire ? Et bien depuis quelques temps, on sait désormais qu’Ibrahimovic s’est vu confié une mission divine tel un prophète devant répandre la foi. Cette charge – il n’y a pas d’autre mots – c’est de rapatrier Siaka Tiéné chez lui en Côte d’Ivoire ou dans n’importe quelle équipe, masculine, féminine, malvoyante, infirme ou encore éclopée le désirant. Un club qui voudrait bien accueillir le latéral gauche reconverti un soir en attaquant de luxe à Gaston-Gérard. L’ASEC Mimosas suivrait de près son ancien pensionnaire attiré par la potentielle subvention touchée pour l’occasion.

 

L’amour de sa vie :
Ibrahimovic n’est pas qu’un joueur arrogant, dangereux, perforateur de poumons et taquin. C’est aussi un homme au grand coeur et il se murmurerait du côté de la capitale qu’il ne partirait pas s’en emmener dans sa valise Zoumana Camara. Cet amour est né le 19 décembre dernier, lorsque l’homme aux deux matchs à l’Inter Milan aurait vengé Dejan Lovren en marchant sur Zlatan à l’entraînement. Heureux de trouver un adversaire de poids dans cette ligue qu’il ne connait à l’heure actuelle toujours pas, Ibra a apprécié se faire Camar..Camaran..sé ! Complétement attaché à Zoumana avec qui il organiserait quelques soirées du côté du Marais, Ibra ne devrait pas quitter sa perle rare puisqu’après le foot, celui qu’on appelle Papus a pour projet de monter un kebab dans le 18ème. Reconversion alimentaire pour l’homme qui aura mangé Zlatan !

 

Zlatan le terroriste :
Enfin, Ibracadabra ne quittera visiblement pas le PSG car il souhaiterait, d’après les informations pertinentes de notre confrère Footmercato, réunir Ronan, Sylvain, Diego – Uruguayen porté disparu, Javier – à condition qu’il passe chez le coiffeur, Momo, Jean-Eudes, Jean-Christophe et toute la fine équipe pour faire un Harlem Shake endiablé sur le parvis de la Tour Eiffel. Arborant un maillot floqué à l’éfigie de Mutu, imitant à la perfection Nicolas Rainville, un hot-dog et une orange à la main, il prendra sa revanche et se foutra ouvertement de la gueule de Joey Barton ! On attend impatiemment la vidéo !

 

Anthony M.