Chinoiserie et arrivée de Papin à Auxerre ?

13
janvier
2017

Posté par Anthony G.

Posté dans En affiche / Flash FS / France / Ligue 2

0 Comments

Commençons par le commencement afin de bien connaître les enjeux qui se tissent actuellement. Nous sommes en avril 2013, Auxerre balbutie en Ligue 2 avec un budget très important et des finances qui se tarissent. C’est là que Guy Cotret, d’abord intéressé par le CS Sedan-Ardennes, décide d’entrer en contact avec Gérard Bourgoin, président de l’époque, afin d’injecter de l’argent pour sauver le club pour le faire perdurer. Le club qui était alors détenu à 100% par l’Association AJ Auxerre change de main. Emmanuel Limido par l’intermédiaire de Guy Cotret injecte 5 millions d’euros lui permettant de posséder 60% du club. Il devient ainsi l’actionnaire majoritaire et nomme Guy Cotret en tant que président délégué.

 

La fête pour les supporters, la mort en coulisse

Les saisons passent et l’AJ Auxerre continue son bonhomme de chemin en Ligue 2. Après des titres de champions des moins de 19 ans en 2013 et une Gambardella en 2014, c’est un événement nettement plus marquant qui viendra troubler le club et même toute la ville. En effet, en mai 2015, le club renoue avec une tradition qu’il a perdu depuis un peu plus de 10 ans, une finale au Stade de France contre le Paris Saint-Germain. Malgré une défaite sur le score de 1 à 0, la fierté est là côté auxerrois d’avoir réussi à contenir l’ogre parisien. Mais, dans ce week-end de joie, une triste nouvelle nous parvient. Au lendemain de cette finale, le club nous annonce la mort d’Emmanuel Limido, mort d’une crise cardiaque dans la nuit précédant la finale à seulement 56 ans.

 

Madame Limido décide de revendre le club

Suite à la mort de son mari, Corinne Limido hérite d’un club en Ligue 2. Bien qu’avec un discours rassurant au premier abord en indiquant vouloir préserver l’oeuvre de son défunt mari, on se rend rapidement compte qu’elle ne souhaite pas réellement conserver le club puisque l’envie n’y est pas. Cela peut se comprendre pour une personne qui n’était pas dans le milieu du football et qui se retrouve parachuté du jour au lendemain à la tête d’un club professionnel français. Guy Cotret est ainsi mandaté par Corinne Limido pour faciliter les échanges afin de permettre la vente du club dans de bonnes conditions et assurer la pérennité du club.

 

Échec albanais, réussite chinoise

Afin de reprendre le club, Corinne Limido est tout d’abord contactée par un investisseur albanais, Irfan Hysenbelliu. Le projet est jugé non conforme de la part de Madame Limido qui refuse la vente. D’autres noms ont ensuite circulé dans les coursives de l’AJ Auxerre comme des américains mais rien de concret.
C’est alors qu’à l’été 2016, James Zhou, gérant d’ORG Packaging, une entreprise qui réalise de l’emballage telles que les canettes de Coca-Cola en Chine, s’intéresse de près à l’AJ Auxerre. Après des négociations fructueuses avec Corinne Limido pour une somme de 6 millions d’euros ainsi que l’ajout de 2 millions d’euros annuels pendant 3 ans, il restait à convaincre l’Association AJ Auxerre mené par un revenant, le mythique entraîneur du club, Guy Roux. En effet, depuis la reprise du club par Monsieur Limido, l’Association AJ Auxerre possédait une minorité de blocage au sein du club que James Zhou souhaite lever. Il souhaite également une augmentation de capital grâce aux 2 millions qu’il investit chaque année dans le club pendant 3 ans afin que sa part dans le club augmente. Après quelques échanges, l’accord est réalisé et James Zhou devient le nouvel actionnaire majoritaire du club. Il décide de confirmer l’équipe dirigeante actuelle, menée par Guy Cotret, à la tête du club puisque comme il le dit lui-même, en chinois, il ne connaît pas grand chose au football. En parallèle, le club sombre en championnat et se retrouve en bas de classement avec 6 points en 10 journées. Après un coup de gueule sur les antennes de beIN Sports, Viorel Moldovan est limogé et Cédric Daury le remplace.

 

Arrivée du Ballon d’or 1991 dans un rôle inédit

Suite à l’arrivée de James Zhou, l’objectif est clair, le maintien lors de la saison 2016-2017 et une montée en Ligue 1 à l’horizon de mai 2019. Pour cela, le dirigeant chinois participe au financement du club en permettant l’arrivée d’un joueur d’expérience, Ludovic Obraniak, qui se voit offrir un contrat à 40 000 € mensuel soit l’un des plus gros salaire du club. Le club annonce également 2 à 3 recrues pour le mercato hivernal. Lors du mois de décembre 2016, Guy Cotret annonce également la recherche d’un directeur sportif. Jean-Marc Ferreri est sondé par Guy Cotret et son bras droit, Baptiste Malherbe, mais le nom n’est pas retenu par la direction chinoise car pas assez bling-bling. En effet, le directeur sportif aurait également le rôle d’ambassadeur du club en Chine afin de se faire connaître. Dans la difficulté de trouver un tel profil, Guy Cotret annonce au milieu du mois de décembre que le club pourrait recruter 2 personnes, un directeur et un ambassadeur pour la Chine. Il espère que ceci soit réglé pour Noël voir au pire pour la nouvelle année.
Les jours passent et rien n’arrive et c’est là, le mercredi 11 janvier que tout bascule. 2 jours après le premier entraînement de Djibril Cissé avec l’effectif professionnel, une indiscrétion du journal l’Équipe nous indique que Jean-Pierre Papin devrait rejoindre le club pour occuper la triple casquette d’entraîneur, directeur sportif et ambassadeur pour la Chine. L’information est démentie dans la journée par Guy Cotret qui confirme Cédric Daury en tant qu’entraîneur et officialise Jean-Pierre Papin en tant que directeur sportif. Nouveau rebondissement le lendemain. En effet, de nouvelles indiscrétions viennent étayer l’information de l’Équipe, Papin viendrait remplacer Daury. Cette affirmation est confirmée par l’intéressé lui-même dans une interview sur le site de beIN Sports où Papin annonce venir à Auxerre suite à des discussions avec l’actionnaire majoritaire du club, James Zhou, afin d’être entraîneur, directeur sportif et ambassadeur en Chine. Il annonce dans cette même interview qu’il doit signer à Auxerre le 16 janvier prochain et promet 5 ou 6 joueurs déjà actés afin d’assurer le maintien plus sereinement puisque l’AJ Auxerre est toujours la tête sous l’eau à la 19e place.

Ces différentes déclarations mettent-elles Guy Cotret sur un siège éjectable? Il est peut-être trop tôt pour le dire. En tout cas, le directeur sportif qu’il a nommé officiellement annonce, le lendemain de sa nomination, que le rôle pour lequel il a été choisi par la direction chinoise est bien plus large que celui annoncé par Guy Cotret. l’actionnaire principal et son directeur délégué seraient-ils sur une longueur d’onde différente?
Quelle conséquence pour le club? Pour le moment, il est bien trop tôt pour y répondre puisque Daury doit toujours gérer un match crucial à Ajaccio contre le Gazélec demain soir (ndlr : le 13 janvier) et n’est toujours pas débarqué. Papin doit arriver la semaine prochaine (ndlr : le 16 janvier) et bouleverser profondément un club centenaire et mythique du football français déjà bien chamboulé après 5 saisons de Ligue 2.

 

YoyoAJA89