À la recherche du glorieux passé (8)

05
mai
2018

Posté par Anthony G.

Posté dans En affiche / Espagne / Etranger

0 Comments

De nombreux clubs, qui ont dominé ou été un membre important de leur championnat à une époque, sont rentrés dans le rang et ont plus ou moins disparu des radars. Cet article, décliné en plusieurs épisodes, présente l’histoire des clubs européens à la recherche de leur glorieux passé.

Seuls les clubs en activité et n’évoluant pas en première division lors de la saison 2017-2018 ou 2018 ont été pris en compte.

Ceci est une liste non exhaustive.
 

Episode 8 : La Reconquista (2/2)

 

Image

 

Real Valladolid

 

Principaux faits d’armes : Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1950 et 1989. Quart-de-finaliste de la Coupe des coupes en 1990.

Fondé en 1928, le Real Valladolid atteint la première division pour la première fois de son histoire en 1948. Les Albivioletas atteignent la finale de la coupe l’année suivante et s’installent en milieu de tableau en Liga pendant dix ans.

Valladolid peut être vu comme un club cyclique car les Albivioletas ont la particularité de rester longtemps dans la même division : 1948-1958 : Liga, 1964-1980 : Liga2, 1980-2004 : Liga. En revanche, le club a du mal à se stabiliser depuis 2004 et fait l’ascenseur entre les deux premières divisions (trois relégations, deux promotions).

Le meilleur classement des Albivioletas en championnat est une 4ème place lors de la saison 1962-1963. Sur la scène européenne, son meilleur résultat est un quart de finale de Coupe des coupes en 1990 (défaite contre l’AS Monaco aux tirs au but).

Le Real Valladolid a passé une bonne partie de son histoire en première division (41 saisons) ce qui en fait le 13ème club espagnol en termes de points obtenus dans l’élite.

Dans son histoire récente, Valladolid a connu l’une de ses meilleures saisons en 2006-07 en terminant champion de Liga2 avec 88 points (record) et avec une série d’invincibilité de 29 matchs entre octobre 2006 et mai 2007. Le club a battu beaucoup de record cette saison-là, notamment le nombre de point d’avance sur son dauphin (8), le nombre de point d’avance sur la zone de non-promotion (26) et la promotion la plus rapide dans l’histoire du championnat espagnol (34ème journée/42). Pour couronner le tout, Les Albivioletas ont également atteint les quarts de finale de la coupe en éliminant notamment Villarreal en huitièmes de finale.

Valladolid est actuellement 9ème de Liga2 à cinq points des places de playoffs de promotion.

 

Real Sporting de Gijon

 

Principaux faits d’armes : Vice-champion en 1979. Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1981 et 1982.

Fondé en 1905, le Sporting Gijon intègre la deuxième division lors de la création du championnat espagnol en 1928. Les Rojiblancos jouent la montée chaque saison mais doivent attendre la saison 1944-1945 pour découvrir la première division. Après quatre saisons en Liga, le club est relégué en Liga2 et alterne entre les deux divisions jusqu’aux années 1970.

Le Sporting Gijon se stabilise en Liga à partir de la saison 1970-1971 et connait ses heures de gloire à partir de la fin des années 1970. Les Rojiblancos terminent d’abord cinquième en 1978, les qualifiant pour la Coupe UEFA pour la première fois de leur histoire. La saison suivante, le Sporting termine vice-champion d’Espagne, notamment grâce au buteur Quini, vainqueur du trophée de meilleur buteur de la Liga trois fois lors de son passage à Gijon.

Les Rojiblancos continuent leurs bons résultats les saisons suivantes, avec une troisième place en 1980 et deux quatrième place en 1985 et 1987. En 1981, le Sporting atteint pour la première fois de son histoire la finale de la coupe mais s’incline en finale 3-1 contre Barcelone à cause d’un doublé de son ancien buteur Quini… Le club atteint de nouveau la finale la saison suivante et s’incline cette fois 2-1 contre le Real Madrid.

Au début des années 1990, une crise financière ainsi que le départ de joueurs importants entraînent le déclin du club qui se retrouve en bas de tableau en Liga. Après une saison 1997-1998 catastrophique (13 points en 38 matchs), le Sporting est relégué en deuxième division après 21 saisons consécutives dans l’élite. L’état financier du club ne s’améliore pas et il est contraint de vendre son centre d’entraînement et son centre de formation à la ville de Gijon en 2001 pour éviter la faillite. Les dettes s’accumulent tout de même et le club ne passe pas loin de la relégation administrative en 2005.

Après un court passage en Liga entre 2008 et 2012, le Sporting retrouve la Liga2 lors de la saison 2012-2013 et connait une nouvelle crise financière. Les Rojiblancos sont interdit de recrutement mais réussissent quand même à être promu en Liga en 2015. De retour dans l’élite, le Sporting n’est toujours pas autorisé à recruter et est relégué de nouveau en 2017.

Le Sporting Gijon a passé une bonne partie de son histoire en première division (42 saisons) ce qui en fait le 15ème club espagnol en termes de points obtenus dans l’élite.

Pour son retour en Liga2, le Sporting Gijon est actuellement deuxième à deux points du leader et à égalité avec le troisième.

 

Club Atlético Osasuna

 

Principaux faits d’armes : Finaliste de la Coupe d’Espagne en 2005. Demi-finaliste de la Coupe UEFA en 2007.

Fondé en 1920, Osasuna, qui signifie « Force » et « Santé » en basque, débute en troisième division lors de la création du championnat espagnol en 1928. Les Rojillos atteignent pour la première fois la deuxième division en 1932 et la première division trois ans plus tard. L’apprentissage est difficile et le club ne reste qu’une saison en Liga avant de retrouver la Liga2 puis la troisième division dans les années 1940.

Les premiers résultats notables d’Osasuna arrivent à la fin des années 1950 avec une sixième place en Liga en 1957 et une cinquième place en 1958. La bonne période ne dure pas et le club est relégué en 1963.

Après près de 20 ans dans l’anonymat de la Liga2 et de la troisième division, Osasuna retrouve l’élite en 1980. Les Rojillos se qualifient pour la première fois en Coupe UEFA en 1985 après avoir terminé sixième de la Liga. Le club alterne ensuite le bon et le moins bon en championnat avant d’être relégué de nouveau en 1994 (quatrième en 1991, cinquième en 1988, quinzième en 1984, 1987 et 1992, dernier en 1994).

De retour dans l’élite en 2000, Osasuna va connaître ses meilleurs saisons quelques années plus tard. En 2005, les Rojillos atteignent la finale de la coupe pour la première fois de leur histoire mais s’incline après prolongation contre le Betis 2-1. La saison suivante, Osasuna effectue la meilleure saison de son histoire et termine à la 4ème place du championnat (record égalé), se qualifiant ainsi pour la Ligue des Champions. Les Rojillos, emmenés notamment par Savo Milosevic et le français Ludovic Delporte, sont éliminés sans perdre contre Hambourg (0-0, 1-1) et sont reversés en Coupe UEFA. Après avoir terminé deuxième d’un groupe contenant Parme, Lens, Odense et Heerenveen, Osasuna élimine Bordeaux (0-0, 1-0), les Rangers (1-1, 1-0) et le Bayer Leverkusen (3-0, 1-0) avant de s’incliner en demi-finale contre le FC Séville (1-0, 0-2), futur vainqueur de l’épreuve.

Malgré ce bon parcours européen, Osasuna n’arrive pas à confirmer en championnat et termine 14ème. Les saisons suivantes vont se ressembler et le club va se battre pour le maintien jusqu’à sa relégation en 2014. Après deux saisons en Liga2, Osasuna retrouve l’élite en 2016 mais est relégué à la fin de la saison.

Osasuna a passé une bonne partie de son histoire en première division (37 saisons) ce qui en fait le 16ème club espagnol en termes de points obtenus dans l’élite.

Pour son retour en Liga2, Osasuna est actuellement 10ème à cinq points des places en playoffs.

 

Real Unión Club de Irún

 

Principaux faits d’armes : Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1913, 1918, 1924 et 1927.

Fondé en 1915 suite à la fusion entre l’Irún Sporting Club et le Racing Club de Irún (vainqueur de la coupe d’Espagne en 1913), le Real Unión est l’une des équipes pionnières du football espagnol.

Le club remporte la coupe d’Espagne à trois autres reprises, en 1918, 1924 et 1927, dont deux fois contre le Real Madrid, à une époque où le championnat espagnol n’existe pas encore.

Membre fondateur de la Liga en 1928, le Real Unión reste quatre saisons dans l’élite avant de décliner progressivement. Le club obtient son meilleur classement en 1930 en terminant sixième. Relégué en 1932, les Txuri-beltz passent sept saisons en Liga2 avant d’être relégué à nouveau en 1942.

Le Real Unión ne retrouvera jamais son lustre d’antan. Le club passe la plupart de son temps entre la troisième (49 saisons) et la quatrième division (22 saison) depuis 1943, malgré trois courts passage en Liga2 (1958-1959, 1964-1965 et 2009-2010).

Dans son histoire récente, le Real Unión a réalisé le plus grand exploit de son histoire en novembre 2008 en éliminant le Real Madrid lors des seizièmes de finale de la coupe d’Espagne. Après l’avoir emporté 3-2 à domicile, le club basque ne s’incline que 4-3 au Santiago Bernbéu et se qualifie grâce à la règle des buts marqués à l’extérieur. L’exploit ne se reproduira pas au tour suivant et le Real Union s’incline 2-0 contre le Betis sur l’ensemble des deux matchs.

Le Real Unión est en troisième division depuis la saison 2010-2011. Après trois saisons à lutter pour les places en playoffs de promotion, le club a plus de mal cette saison et est actuellement 14ème de son groupe avec quatre points d’avance sur la zone de relégation.

 

Arenas Club de Getxo

 

Principaux faits d’armes : Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1919 et finaliste en 1917, 1925 et 1927. Troisième du championnat en 1930.

Fondé en 1909, Arenas est, comme le Real Union, l’une des équipes pionnières du football espagnol. A une époque où le championnat espagnol n’existe pas encore, le club se fait un nom en remportant plusieurs championnat régionaux ce qui lui permet de participer à la coupe d’Espagne. Après une première finale perdue contre le Real Madrid (1-2) en 1917, Arenas soulève la coupe deux ans plus tard en s’imposant 5-2 contre Barcelone après prolongations. Le club basque atteindra encore deux fois la finale pendant les années 1920 mais ne remportera pas le trophée, battu par Barcelone (0-2) puis par le Real Union (0-1).

Membre fondateur de la Liga en 1928, Arenas reste sept saisons en première division avec comme meilleur classement une troisième place en 1930. Relégué en 1935, le club basque passe six saisons en Liga2 avant d’être relégué à nouveau en 1944.

Arenas ne retrouvera jamais son lustre d’antan. Le club reste en troisième division jusqu’en 1970 puis en quatrième division jusqu’en 2015 (coupé par deux cours passages en troisième division lors des saisons 1976-77 et 1979-80 et par deux courts passages en cinquième division en 1982-83 et 1995-1997).

Promu en troisième division en 2015, Arenas a terminé deux fois en milieu de tableau (8ème puis 9ème) et est actuellement 12ème de son groupe avec sept points d’avance sur la zone de relégation.

Crédit photo : http://www.realvalladolid.es/

 

Henke